Jaxaay: Un gendarme frôle la mort

Fatou Bintou Ndiaye et Oumar Diédhiou respectivement étudiante et gendarme ont failli passer de vie à trépas. Ils ont été victime d’une agression à Jaxaay.  Le mis en cause Amadou Dieng a été appréhendé par les éléments du commissariat de ladite localité pour vols aggravés.

Étudiante à l’Esp au moment des faits, Fatou Bintou Ndiaye a indiqué qu’elle se rendait à pied à l’arrêt d’autobus dans la matinée du 21 mars 2018. En cours de route, elle a été interpellée par un charretier qui lui a ordonné de lui donner son portable. Mais, après s’être exécutée, elle a crié au voleur et celui-ci est retourné sur ses pas pour lui asséner de violents coups de machette. C’est dans ces circonstances qu’une foule, alertée par les cris, a convergé sur les lieux et s’en est prise à Amadou Dieng sauvé d’un lynchage par les limiers.

Mais, les choses se sont compliquées pour le mis en cause quand le gendarme, Oumar Diédhiou, s’est présenté à l’unité d’enquête le lendemain pour porter  plainte. Il disait que la veille, vers 4 heures du matin, il partait à l’arrêt de la ligne 234 et des individus à bord d’une charrette, dont Amadou Dieng, sont descendus lorsqu’ils sont arrivés près de lui.

Le plus faible en gabarit l’a attaqué, mais il a réussi à le plaquer au sol, après avoir fait tomber son coupe-coupe. C’est ainsi qu’un autre de taille élancée et de corpulence forte l’a, à son tour, attaqué par derrière et lui a administré un coup de machette au flanc droit. La même personne s’est ensuite emparée de son sac, avant que tous les trois ne prennent la fuite.

Jugé hier, le parquet a requis 10 ans de réclusion criminelle  Délibéré le 1er juin 2022.

 

Vérifier aussi

Conseil National du Laïcat du Sénégal

Respect du calendrier républicain : L’Église s’implique et opte pour une présidentielle avant le 2 avril

Lors du Dialogue national initié par le président de la République Macky Sall, Philippe Tine, …