Soham Wardini vers la retraite politique

Soham El Wardini se rapproche de la retraite politique. A bientôt 70 ans, l’ancienne maire de Dakar (2018-2022), candidate malheureuse lors des dernières élections locales, songe à mettre un terme à son parcours politique commencé en 1999, rapporte Le Quotidien. Lorsque Le Quotidien a appris cette révélation de l’entourage de l’ex-collaboratrice de Khalifa Sall, nous avons essayé de joindre l’intéressée. Qui cependant entretient le mystère. «D’ici une semaine, je vais parler mais je réfléchis à quitter la politique. Pour les Législatives, les gens m’appellent, pouvoir comme opposition, mais franchement…. Je peux changer de décision mais je suis plus proche de sortie», a soufflé l’ancienne maire de Dakar.
Si la native de Latmingué maintient le flou, des membres de son entourage sont catégoriques : Mme Wardini et la politique, c’est fini. «Elle a mal vécu le fait que Taxawu Dakar ne l’ai pas choisie comme candidate à la Ville de Dakar lors des dernières élections locales. Elle l’a perçu comme une trahison malgré tout ce qu’elle a vécu aux côtés de Khalifa Sall», justifie un proche. Pour d’autres interlocuteurs, Soham El Wardini ne se plaît plus dans cet environnement politique marqué par des «invectives et des tensions permanentes entre le pouvoir et l’opposition».

«Je ne ferai pas de liste pour les Législatives»
Aux dernières nouvelles, celle qui était investie à la 8ème place dans la liste de Manko taxawu Senegaal lors des Législatives de juillet 2017, devrait consacrer le reste de sa vie dans des activités de fondation. Pourtant sur les réseaux sociaux, des rumeurs hier disaient que la candidate de l’Union citoyenne Bunt-bi lors des dernières Locales à Dakar a décidé de faire cavalier seul. «C’est faux ! Je ne ferai pas de liste pour les Législatives. Je suis très loin de ça», nous a confié Soham El Wardini. Même si son nom sonne libanais, Mme Wardini est née à Latmingué où elle a grandi, le 18 octobre 1952.
Ancienne enseignante de Lettres au Lycée Blaise Diagne, elle fera une retraite anticipée avant de s’engager en politique derrière un fils du Saloum, en l’occurrence Moustapha Niasse. Elle répond à l’Appel du 16 juin du Secrétaire général de l’Alliance des forces de progrès (Afp). Mais Soham El Wardini est plus connue dans son combat derrière Khalifa Sall. Elu maire de Dakar en 2009, l’ancien responsable du Ps développe une proximité avec la présidente des femmes de l’Afp dans le département de Dakar. En 2014, Mme Wardini, après avoir dirigé avec brio la liste de Taxawu Dakar à Mermoz-Sacré Cœur devant le maire sortant Barthélemy Dias, décide d’abandonner tout pour devenir première adjointe au maire de Dakar.
Le 30 septembre 2018, elle est élue maire de Dakar par le Conseil municipal de la Ville après la révocation de Khalifa Sall, condamné à 5 ans de prison à cause de sa gestion de la caisse d’avance de la Ville de Dakar. Mais si pratiquement tous les maires sortants ont été réinvestis, l’édile sortant de la capitale voit la coalition Yewwi Askan Wi lui préférer Barthélemy Dias. Classée 4ème lors de ces élections derrière Barthélemy Dias (Yaw), Abdoulaye Diouf Sarr (Bby) et Doudou Wade (Wallu Senegaal), la candidate de l’Uc-Bunt-bi jouait vraisemblablement sa dernière carte en politique. L’heure de la retraite semble sonner…

Vérifier aussi

Urgent! Libération des détenus politiques : Amadou Sané, maire de Diacounda est libre

La libération des prisonniers dits « politiques » continuent de plus, après la saignée de semaines dernières. …