Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Sécurité des Casques bleus :Des mesures prisent par l'ONU
Sécurité des Casques bleus :Des mesures prisent par l'ONU

Mali : les derniers Casques bleus déployés à Kidal arrivés à Gao

Le convoi terrestre de Casques bleus qui a quitté Kidal, dans le nord du Mali, le 31 octobre est arrivé à destination à Gao le soir du 7 novembre, a indiqué le bureau du porte-parole du Secrétaire général.

Le convoi, qui a parcouru près de 350 kilomètres, a rencontré six engins explosifs improvisés en cours de route. Au total, 37 Casques bleus ont eu besoin de soins médicaux, et tous sont sortis de l’hôpital ou sont dans un état stable, a précisé le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, lors d’un point presse à New York, mercredi.

Publicités

Le convoi était composé de cent quarante-trois véhicules transportant 848 Casques bleus du Bangladesh, du Tchad, d’Égypte, de Guinée et du Népal, ainsi que du matériel. Il s’agissait des derniers éléments du retrait accéléré de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) de Kidal en raison de la détérioration de la situation sécuritaire dans le nord du Mali.

8e base fermée sur 13

Le convoi est parti sans soutien aérien en raison d’un manque d’autorisation de vol de la part des autorités maliennes compétentes, ce qui a accru la menace pour la sécurité des Casques bleus, a indiqué le porte-parole. En plus de l’insécurité, le mauvais temps et le mauvais état des routes ont provoqué des pannes de véhicules. En raison des retards, le convoi s’est retrouvé à court de carburant, de nourriture et autres articles et a dû être réapprovisionné par avion, a précisé M. Dujarric.

Le départ de Kidal marque la fermeture de la huitième base de la MINUSMA sur un total de 13. Au cours des prochaines semaines, la Mission mettra fin à sa présence à Ansango, dans la région de Gao, puis à Mopti, achevant ainsi la deuxième et dernière phase de son plan de retrait du Mali, tel qu’annoncé au Conseil de sécurité de l’ONU en août. Les bases restantes de Gao, Tombouctou et Bamako, où la MINUSMA est en train de consolider sa présence, seront converties en sites de liquidation et remises aux autorités maliennes une fois la phase de liquidation achevée.

Pendant la phase de liquidation, seule une petite équipe restera sur place pour superviser le transfert ordonné des biens appartenant aux pays contributeurs de troupes et de forces de police et aux Nations Unies, ainsi que l’élimination appropriée d’équipements appartenant aux Nations Unies. Ces biens seront soit rapatriés, redéployés vers d’autres missions des Nations Unies, donnés aux autorités maliennes ou cédés par le biais d’une vente commerciale, conformément aux règles des Nations Unies régissant la fermeture des missions.

La moitié du personnel de la MINUSMA a d’ores et déjà quitté le Mali, a indiqué le porte-parole, soit 13.871 personnes. Cette semaine, les contingents tchadien et guinéen du convoi qui a quitté Kidal devraient partir de Gao et retourner vers leurs pays respectifs.

L’ONU réaffirme sa « détermination à achever le retrait de la MINUSMA du Mali, à l’exception de l’équipe de liquidation, à la date prévue du 31 décembre, et compte sur la pleine coopération du Mali dans ce processus », a précisé le bureau du porte-parole du Secrétaire général dans une note à la presse publiée jeudi.

Vérifier aussi

images 6

France: Le retour en force de la Coqueluche, cette maladie qui peut être mortelle

Les cas de coqueluche ont littéralement explosé ces derniers mois en France, avec près de …