Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
bassirou diomaye faye conseil des ministres 696x333 1

Mécanismes et Instruments de Promotion Economique et Sociale des Femmes: Bassirou Diomaye Faye réclame un audit

Sous le feu roulant des critiques après la faible représentation des femmes dans le Gouvernement et la nomination d’une forte majorité d’hommes à des postes de direction, le chef de l’Etat semble se lancer dans une opération séduction des femmes qui n’ont de cesse de crier plus de responsabilités dans les hautes sphères de l’Etat. La preuve par cette opération « reconquête » lancée par le président…polygame.  

La question des mécanismes et instruments pour la promotion des femmes ont été posés sur la table en conseil des ministres. Diomaye entend procéder à un audit desdits mécanismes. Lors de la réunion du Conseil des ministres, le président de la république Bassirou Diomaye Faye a évoqué  la question de « l’autonomisation et la promotion économiques des femmes » qui selon lui restent importante. Il a  rappelé que le « PROJET » d’un Sénégal souverain, juste et prospère accorde une importance primordiale aux femmes et à leur rôle déterminant dans la consolidation de la famille, du développement économique et du renforcement des solidarités dans la société.

Publicités

Sur ce, le président Bassirou Diomaye Faye a demandé au Gouvernement « de procéder à  un audit des mécanismes et instruments de promotion économique et sociale des femmes et l’actualisation des plans, stratégies et actions destinés au renforcement de leur autonomie. » Par ailleurs, le communiqué fait état, sur demande de Diomaye, d’une préparation, « en accord avec l’ensemble des organisations féminines du Sénégal, un  projet de loi d’orientation sur l’autonomisation économique durable des femmes. » Tout en magnifiant la contribution significative des  femmes pour un Sénégal prospère dans la justice sociale. Outre les femmes,  le secteur de l’élevage a été abordé. 

Selon le communiqué, « la nécessité d’un  recensement national régulier et d’une identification nationale précise du cheptel afin  de mieux orienter les ressources et les interventions de l’Etat dans le secteur », s’impose.  Il a également fait valoir «l’urgence d’un recensement général des infrastructures d’élevage et équipements pastoraux réalisés par l’Etat et appelé à une réflexion  stratégique sur leur mode d’exploitation et d’entretien au profit des acteurs du secteur. »

MOMAR CISSE

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …