Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 18 6

Mendicité des enfants « talibé » : Un maître coranique dénonce un business dans la pratique

La situation des enfants talibés qui errent dans les rues en quête de la pitance est une réalité nationale. Saly n’échappe pas à cette problématique. Au cours d’une cérémonie de parrainage de ces enfants, un maître coranique a dénoncé de faux marabouts qui exploitent les enfants à  leurs fins.

Grâce à l’association « Woman for woman and children », les talibés de Saly peuvent bénéficier d’une prise en charge médicale. « Nous avons contacté une compagnie d’assurance pour la prise en charge médicale des talibés. Pour ce faire, nous sollicitons des bonnes volontés pour le parrainage de ces enfants dont la prise en charge médicale pose problème. Nous avons lancé un appel aux autorités en vain », a déclaré Awa Kane Diallo, la Présidente de l’association en marge de la cérémonie de lancement de ce parrainage marqué par un « ndogou » offert aux talibés et aux maîtres coraniques. Une occasion pour l’un d’eux Baye Gaye de dénoncer certains faux marabouts qui exploitent les enfants.

Publicités

« Il y a beaucoup de faux maîtres coraniques qui ne savent pas réciter le « fatiya » et qui font mendier les enfants, qui font du business  sur eux. Ceux-là jettent le discrédit sur ce noble métier » déplore Baye Gaye.

« Moi je ne fais pas mendier mes disciples. C’est avec ce que je gagne que  je les prend en charge. Néanmoins je ne rejette pas la mendicité. Elle contribue à l’éducation. Elle l’aide à faire face aux épreuves de la vie par la souffrance », déclare le maître coranique qui invite les autorités à donner aux maîtres coraniques le respect qui est leur est dû.

« Il faut dire que dans notre pays, les maîtres coraniques ne sont pas respectés. Pourtant quand il faut faire des offrandes, c’est nous qu’on sollicite. Je pense qu’il est temps qu’on nous respecte dans ce pays que les autorités nous accompagne dans notre œuvre d’éducation. Les quelques sacs de riz qu’on nous offre, ce n’est pas cela la solution » clament Baye Gaye.

Vérifier aussi

telechargement 4 5

Vol à l’ENA : Deux agents pris en flagrant délit

Une affaire rocambolesque de vol éclabousse l’École nationale d’administration (ENA). Deux agents de la prestigieuse …