Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 11 1

Migrations africaines: Enjeux politiques et gouvernance

Les migrations internationales concernant l’Afrique distinguées par leur diversité ne cessent d’occuper une place dominante dans les discours politiques et médiatiques qui sont souvent inondés d’histoires et d’images trompeuses. Ainsi IPAR a organisé une table ronde pour combler les lacunes actuelles en matière de connaissances réelles sur les principales tendances migratoires en Afrique afin de suivre la mise en œuvre des engagements liés aux migrations, tels que les ODD et le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.  

Publicités

Les migrations internationales concernant l’Afrique se distinguent par leur diversité, leur féminisation, leur relative spontanéité et leur articulation étroite au processus d’urbanisation. Elles ne cessent d’occuper une place dominante dans les discours politiques et médiatiques qui sont souvent inondés d’histoires et d’images trompeuses sur les migrations africaines. Les médias présentent souvent les données telles qu’elles sont rapportées sans entreprendre de reportages spécialisés. C’est la raison pour laquelle selon le directeur exécutif de L’IPAR, Cheikh Omar Ba, IPAR a organisé cette rencontre qui a pour objectif faire le point sur la situation de la migration en Afrique on est parti du constat que y’a beaucoup d’idée là déçu qui consiste à considérer des échos qui ont tendance à se concentrer sur les histoires de déplacement, en particulier les migrants irréguliers à destination de l’Europe, donnant l’impression qu’une grande partie des migrants africains se dirigent vers l’Europe.

 Et d’indiquer que souvent y’a beaucoup d’idées là déçu à considérer que l’émigration africaine est tout d’abord un phénomène qui s’oriente vers l’Occident. Le problème, c’est que, généralement, ces idées sont basées sur des présuppositions et des observations partielles, plutôt que sur des faits bien documentés. ‘’Au moment où les données empiriques montrent que moins de 3 % de la population africaine est migrante, il y a une certaine peur d’une invasion africaine sous prétexte que le continent africain va doubler sa population dans les années à venir, jusqu’en 2050’’.  ‘’C’est pour cela nos travaux cherchent à démontrer que plus 80% des phénomènes migratoires des africains restent sur le continent africain et que même en Afrique de l’Ouest on peut aller jusqu’à 90%, ainsi que des flux qui restent interne en Afrique donc cela devrait nous aider à considérer certaines perceptions que nous sur certains propos à savoir que l’Afrique envahi l’Europe et qu’il y’a une ruée des africains vers l’Europe et ça ne correspond pas à la réalité. 

  Pour du deuxième objectif Cheikh Omar Ba a soutenu qu’ il y’a des idées qu’on voulait déconstruire qui est de montrer qu’aujourd’hui il faut qu’on évite des confusions entre les migrants et les problèmes de sécurité car on dit souvent peut être ceux sont eux les sources d’insécurité et de conflits dans certaines espaces. ‘’Parfois même il arrive que certains les compare à des terroriste disant que migration égale Terrorisme ce qui est totalement faut et nous notre conviction est on doit être à mesure de relativiser ces questions et maintenant y’a des formes de migration qui posent problème on doit les circonscrire et les analyser’’, a fait valoir le directeur exécutif de IPAR. 

Pour trouver des solutions à tout cela, Cheikh Omar Ba a indiqué qu’ils ont prôné le dialogue surtout avec les jeunes raison pour laquelle des étudiants ont été invités. En effet, a-t-il souligné, si les jeunes sénégalo -africains laissent ici l’agriculture et aller à l’extérieur pour faire de l’agriculture il y’a problème. ‘’Et pour y trouver des solutions  à ce problème, nous devons nous adresser et nous en analysant les phénomènes on se rencontre que peut-être la forme d’agriculture à laquelle ils s’adonnent effectivement demandé à ce qu’on améliore les conditions interventions et d’activités’’.

Pour terminer il a soutenu que c’est dans ce contexte que nous faisons savoir aux jeunes que l’avenir ici c’est le temps de l’Afrique on doit être capable de produire suffisamment d’avance sur ces questions positiver le fait que l’Afrique est le continent d’avenir.  Et que la jeunesse doit croire que c’est possible de rester en Afrique, d’investir et de gagner et vraiment d’être digne tout en restant en Afrique et en rien la migration est un droit.

MADA NDIAYE

 

Vérifier aussi

telechargement 5

Urgent! Nécrologie : Mademba Sock, figure éminente du syndicalisme sénégalais, est décédé

Le syndicaliste sénégalais Mademba Sock est décédé dans la nuit de vendredi à samedi 15 …