Mimi Touré : «les trois morts auraient pu être évités si Yewwi avait renoncé le 17»
Mimi Touré : «les trois morts auraient pu être évités si Yewwi avait renoncé le 17»

Mimi Touré : «les trois morts auraient pu être évités si Yewwi avait renoncé le 17»

L’ancienne présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) et tête de la liste proportionnelle de la coalition Benno Bokk Yakaar se réjouit de l’annulation de la manifestation de Yewwi Askan Wi qui était prévue ce 29 juin. Selon Aminata TOURE, il n’est pas trop tard pour les leaders de YAW de faire machine arrière.

« Il faut que l’on retrouve les pratiques politiques qui font la singularité du Sénégal en Afrique » indique-t-elle. Selon l’ancien Premier ministre, ce désistement traduit la maturité des Sénégalais à ne plus être des chairs à canons pour les politiques. « Je salue surtout la maturité du peuple sénégalais qui rejette la violence. La démocratie sénégalaise est ancrée et solide. Elle s’est bâtie sur des décennies. Il ne saurait être question de la défigurer. Il y a quand même eu trois morts qui auraient pu être évités si Yewwi avait décidé le 17 juin dernier de faire ce qu’ils ont fini par faire hier, c’est-à-dire respecter les arrêtés des préfets. Ce sont des familles endeuillées et des jeunes partis à la fleur de l’âge. Et cela aurait pu être évité.

Publicités

Le message de ras-le-bol des Sénégalais et en particulier les dakarois a été reçu 5/5 par Yewwi. Et bien évidemment comme tout Etat qui se respecte, la sécurité des personnes et des biens est assurée », déclare-t-elle.

La coalition Benno Bokk Yakaar qui avait prévu de faire face à la presse pour répondre à Ousmane SONKO et Cie, a finalement reporté la rencontre avec les journalistes.

Vérifier aussi

Agression de Maimouna N. FAYE : L’Etat lance la traque pour identifier le coupable

Moussa Bocar Thiam a invité l’Etat du Sénégal à ouvrir une enquête suite à l’agression …