Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Abdoulaye Daouda Diallo
Abdoulaye Daouda Diallo

Nommé à la présidence du CESE en remplacement d’IDRISSA SECK : Abdoulaye Daouda Diallo gagne en autorité et perd en influence

C’était lui ou Mansour Faye. Finalement, le chef de l’Etat a porté son choix sur son directeur de cabinet. Abdoulaye Daouda Diallo retourne au Conseil économique, social et environnemental (Cese) où il remplace Idrissa Seck dont la démission a été officialisée ce lundi 24 avril 2023. Un avantage protocolaire certes pour le maire de Boké Dialloubé qui, d’un rang de ministre délégué à « ses débuts » passe désormais président d’une institution de la République. Mais, s’il a gagné en autorité, ADD n’en a pas moins perdu en influence.

Comme annoncé par Rewmi Quotidien dans sa parution du vendredi 21 avril, Abdoulaye Daouda Diallo, un des potentiels successeurs d’Idrissa Seck, a été « confirmé » au poste. Jadis secrétaire général du Conseil de la République pour les affaires économiques et sociales (Craes), ancienne dénomination de l’actuel Cese sous le magistère de feu Mbaye Jacques Diop, ADD quitte ainsi le Palais et son très stratégique poste de ministre directeur de cabinet du président de la République, pour un retour dans son ancienne maison.

Publicités

Une nette promotion, sans doute, pour cet inspecteur général des impôts et domaines qui fut également directeur général de la Lonase (2001-2003) avant d’intégrer le gouvernement Abdoul Mbaye (ministre délégué chargé du budget), à la faveur de la deuxième alternance ayant porté Macky Sall au pouvoir.

Réputé très proche du chef de l’Etat qui l’avait désigné ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, Abdoulaye Daouda Diallo collectionne ainsi les étoiles et, surtout, gère une manne financière estimée à sept milliards et demi de francs Cfa. Des moyens conséquent pour quiconque voudrait restaurer l’équilibre de la…terreur politique au sein de la mouvance présidentielle où à des niveaux insoupçonnés, sévit une guéguerre sans merci. Abdoulaye Daouda Diallo restera cependant le même homme ?

Le président du Cese, moins influent que le directeur de cabinet du boss

La nomination d’Abdoulaye Daouda Diallo à la présidence du Cese pourrait également apporter une bouffée d’oxygène au Premier ministre, Amadou Ba. Il se susurre que les deux hommes ont des rapports certes « corrects » mais, « sans enthousiasme ». Si bien que le chef de l’Etat a tout fait pour éviter de mettre l’un sous l’autorité de l’autre, dans le gouvernement notamment. C’est ainsi qu’en septembre 2022, le choix de porter Amadou Ba à la Primature commandait de « caser » l’autre antagoniste potentiel au Palais où jusqu’à sa nomination hier, il gérait le quotidien du Président Sall, « son seul Boss » aussi bien au sein de l’Alliance pour la République que dans l’appareil d’Etat.

Mais, la nomination du coordonnateur de l’Apr à Podor à la tête du Cese n’est pas sans conséquences politiques directes. S’il gagne en autorité, le successeur d’Idrissa Seck va sans doute perdre en influence. Ministre directeur de cabinet du président de la République, Abdoulaye Daouda Diallo, était presque un « vice-président ». Rien que par les prérogatives de sa fiche de poste officielle : « Suivi des questions particulières relevant de l’autorité directe du président de la République » ! Le directeur de cabinet, outre le fait d’assister le chef de l’Etat « dans tous les domaines » et de « superviser les actions relatives à la sécurité », est également chargé de préparer les décisions et arbitrages du président de la République. Mais, surtout, le titulaire du poste, qui reçoit une délégation de signature, « contrôle les actes qui doivent être signés par le président de la République ». Toutes prérogatives qui conféraient à Abdoulaye Diallo Diallo un véritable pouvoir d’influence qui ne peut que s’effriter dans le temps avec son « isolement » au Cese.

Elhadji M. Ndiaye

Vérifier aussi

Présence des bases françaises au Sénégal : Ousmane Sonko catégorique « La volonté du Sénégal de disposer de lui-même est …..»

Autre point évoqué : la présence des bases militaires françaises au Sénégal ». Alors que le leader …