Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

« Nous ne pouvons gérer ce pays avec des opposants milliardaire »

Aussitôt installé, le tout nouveau Directeur général du Port autonome de Dakar a fait parler de lui hier. Waly Diouf Bodian, qui a participé à une soirée de Gala à Keur Massar, s’est lâché devant ses camarades. Il suggère sans détour que la situation des membres de l’ancien régime soit vite prise en charge par les nouvelles autorités.  Parce que, pour lui, il est impossible de gouverner en paix avec des dizaines d’opposants qui détiennent plusieurs milliards, circulant librement.

Publicités

Depuis leur accession au pouvoir, certains ‘’patriotes’’ n’hésitent pas à extérioriser leur désir de voir les pontes de l’ancien régime derrière les barreaux. Mais, quand la demande à peine voilée vient d’un haut responsable du Pastef comme Waly Diouf Bodian, cela peut inquiéter. En effet, le nouveau Directeur général du Port autonome de Dakar, qui a pris part en tant que parrain à la soirée de gala organisée par ses camarades du département de Keur Massar, s’est laissé aller devant l’assistance. Waly Diouf Bodian, qui abordait la question de la gouvernance de leur régime, fait noter d’abord qu’il leur faut dissoudre l’Assemblée nationale pour redistribuer les cartes et maximiser leurs chances. «Comme quelqu’un l’a dit, nous ne pouvons pas gérer ce pays avec 25 députés», a-t-il d’emblée affirmé. Pour lui, il faut impérativement organiser d’autres législatives pour permettre au régime d’avoir les coudées franches à l’hémicycle. «Il va falloir que nous retournions aux urnes pour pouvoir tenir ce pays avec une majorité confortable à l’Assemblée nationale», dit-il.
Idem pour ce qui est de la gouvernance du pays en général. «Je ne pense pas que nous allons gérer ce pays tranquillement avec des dizaines d’opposants milliardaires», a-t-il laissé entendre, avant d’enchaîner : «laisser circuler des dizaines d’opposants milliardaires dans un pays sous-développé, c’est imprudent», affirme le nouveau Directeur général du Port qui ironise : «je m’en limite là, de peur que Ousmane Sonko se fâche contre moi».
Ainsi Waly Diouf Bodian semble suggérer sans détour au Président Bassirou Diomaye Faye et à son Premier ministre de prendre les mesures nécessaires pour mettre hors d’état de nuire tous les responsables fortunés de l’ancien régime.
Poursuivant, ce dernier précise qu’il veut rester un militant discipliné, donc il dit attendre que le président Bassirou Diomaye Faye et son Premier ministre Ousmane Sonko puissent insuffler ce dont il parle.

Vérifier aussi

Coopération Internationale: Ousmane Sonko a reçu en audience 04 ambassadeurs

 Le Premier ministre a reçu en audience les ambassadeurs au Sénégal de la Chine, des …