Ce que l’Eglise exige à Imam Sall

Des excuses sincères, à travers le même média et la même émission, c’est ce qu’exige la communauté chrétienne à  l’Imam Lamine Sall, suite à ses propos  jugés discriminatoires, outrageants, agressifs et séparatistes.

La communauté chrétienne du Sénégal reste convaincue que les propos discriminatoires, outrageants, agressifs et séparatistes tenus par l’Imam Lamine Sall à son égard lors de l’émission « Diiné Ak Diamono » sur la chaîne Walf Tv confortent sa certitude que les fondements de la nation sont en danger et que son unité est plus que jamais menacée par des personnes qui foulent aux pieds la charte fondamentale. C’est ce qu’a déclaré hier, Philippe Abraham Birane Tine, Président du Conseil national du laïcat du Sénégal, face à la presse. « Comment comprendre les multiples déclarations de l’Imam Sall invitant les musulmans à ne collaborer sous aucune forme avec les chrétiens qu’il traite de mécréants et de francs-maçons.

Publicités

Ces propos, véhiculés par un récidiviste, sont loin d’être un lapsus. Ils sont inadmissibles et ne peuvent être justifiés que par le mépris, l’indécence et l’ignorance d’une personne, peu soucieuse de préserver les valeurs du vivre ensemble qui ont permis de bâtir et de consolider notre nation sénégalaise », poursuit-il. Pour le Président du Conseil national du laïcat du Sénégal, ce discours d’imam Lamine Sall a été vigoureusement condamné par l’ensemble des Sénégalais sans distinction de religion.

Pour autant, la communauté chrétienne du Sénégal et tous les hommes et femmes de bonne volonté exigent que l’Imam Lamine Sall présente sincèrement ses excuses pour montrer sa bonne foi, à travers le même média et la même émission, conformément à la mise en demeure du Cnra. Elle  appelle par la même occasion les autorités, en premier le chef de l’Etat, à tout mettre en œuvre pour que «désormais, les coupables de telles forfaitures soient repérées et sanctionnées ».

Enfin, le Conseil national du Laïcat invite les responsables des médias et toutes les personnes qui interviennent dans le domaine de l’information et de la communication à plus de vigilance afin de contribuer à faire respecter les règles de pluralisme, d’éthique et de déontologie.

ANNA THIAW

Vérifier aussi

Maristes : Braquage armée en plein jour, 30 millions FCFa volés

Un braquage a eu lieu en plein jour, à Hann Maristes. En effet, Le 27 …