Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Forum International de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique: Macky Sall reçoit une motion de remerciements de la part du corps diplomatique sénégalais
Forum International de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique: Macky Sall reçoit une motion de remerciements de la part du corps diplomatique sénégalais

Ouverture du Dialogue National: Macky joue la carte de la fermeté 

Tant attendu, le dialogue national s’est ouvert hier au Palais. Sous l’égide du président Macky Sall qui a présidé les travaux avant d’en confier la direction à Moustapha Niasse pour la suite. L’ancien président de l’Assemblée nationale, « haut représentant du président de la République » et membre influent de Benno Bokk Yaakaar (Bby) va ainsi coordonner les différentes « commissions ». En attendant leurs conclusions, la fermeté de Macky Sall fait débat.

Au premier jour déjà, les prises de parole ont été éminemment politiques et tournaient autour de la violence et des risques de chaos qui guettent le pays, du processus électoral et de l’organisation de la prochaine présidentielle. La candidature Macky Sall s’est, naturellement, glissée dans les débats.

Publicités

Et sur la question l’intéressé semble diluer sa position. Même s’il refuse d’être un obligé de ce brulant sujet, il concède tout de même qu’il soit abordé dans les discussions. Mais, le chef de l’Etat confirme sa position de principe qui le maintiendrait dans la légalité. Convoquant l’argumentaire de ceux qui s’était opposés au référendum de 2016, Macky Sall rappelle que ceux-ci avaient lié le projet référendaire à sa troisième candidature. Autrement, le chef de l’Etat semble implicitement confirmé que le référendum sus évoqué a déjà réglé la question.

Partant du principe selon lequel tout le droit est accessible à tout le monde, le chef de l’Etat dit alors accepter que le débat soit posé au cours de ce dialogue. Macky Sall a-t-il des garanties que cette candidature sera finalement « agréée » au sortir de ces pourparlers ? Le cas échéant, ceux qui parlent déjà d’un « deal » pour valider cette fameuse candidature auront sans doute de quoi renforcer leur argumentaire.

En attendant, Macky Sall semble déjà prendre la défense de ceux qui lui donneront leur accord. « Je suis sûr qu’après ce dialogue, selon les points de vue développés, certains seront tentés de mettre le feu chez un tel ou un tel », dit-il, craintif mais ferme : « force restera à la loi » ! 

Elhadji Mansor Ndiaye

Vérifier aussi

72 heures de Médina Baye: Un guide religieux étale son désaccord concernant l’absence du Président Diomaye Faye. 

La cité de Médina Baye a clôturé ce vendredi l’édition 2024 des « 72 heures …