Locales 2022: " Il n' y aura pas de parrainage pour les élections"
Locales 2022: " Il n' y aura pas de parrainage pour les élections"

Parrainage : Le compte à rebours ! 

C’est ce 11 décembre que les candidats à la candidature vont débuter le dépôt de leurs signatures au niveau du Conseil constitutionnel. Une opération qui va se poursuivre jusqu’au 26 décembre prochain. Deux semaines pour terminer une opération complexe de décompte des parrains grâce à un nouveau logiciel dont le Conseil constitutionnel s’est doté.  Ainsi, une Commission sera chargée de contrôler les opérations. Celle-ci sera, entre autres, composée des représentants des partis politiques. 

Les partis, les candidats indépendants et les coalitions de partis vont ainsi rendre leurs copies. Ce sera le moment de savoir, pour certains, s’ils vont choisir le parrainage citoyen ou se contenter du parrainage des députés ou celui des élus. 

Publicités

Les coalitions Benno Bokk Yakaar et Taxawu Sénégal sont dans ce cas de figure en attendant de savoir ce que la Justice décidera de la coalition Sonko 2024.  Les autres candidats sont dans l’obligation de se contenter du parrainage citoyen. Un travail difficile de collecte a été entamé. Pis, la loi exige de chacun au moins 2 mille candidats dans 7 régions au moins. Et un minimum de plus de 44 mille électeurs avec un maximum de plus de 58 mille. 

Une tâche difficile parce qu’au regard de la floraison de candidatures, plus de 250, la tâche ne sera pas aisée. D’autant plus que ceux qui ont assez d’élus et de députés ont aussi opté pour le parrainage citoyen. 

La réalité est que nombre de candidats seront retenus même si par ailleurs, le surplus de parrains collectés ne sera pas comptabilisé. Tant mieux parce que Benno annonce déjà plus de 3 millions d’électeurs et beaucoup de coalitions en font de même dans une guerre de communication ardue.
Beaucoup estiment que les candidats retenus dont les identités seront connues le 20 janvier prochain, date à laquelle la liste des candidats sera publiée, ne seront pas nombreux. C’est d’ailleurs le but de l’exercice car ce filtre est chargé justement de réduire au maximum les ambitions de beaucoup à postuler pour le fauteuil présidentiel.  Ils seront sans doute une dizaine de parrains selon beaucoup d’observateurs et même moins.  Malheureusement pour le Sénégal, ceux qui sont dans les coalitions et dans les appareils de partis représentatifs seront privilégiés. Les politiciens professionnels, en quelque sorte. 

Mais, ils ne sont pas forcément les meilleurs profils pour nombre de sénégalais qui aspirent à une certaine rupture et à une gouvernance qui puisse prendre en charge leurs aspirations.
De bons profils seront écartés faute de pouvoir satisfaire à l’exigence de parrainage et le pays va encore devoir compter sur une large coalition de politiques chevronnées, aux pratiques rétrogrades et conservatrices. Car, ce sera difficile de faire du neuf avec du vieux. 

C’est en tout cas, le compte à rebours. Les dépôts vont prendre deux semaines que la coalition Sonko 2024 compte mettre à profit pour faire admettre le retrait de la fiche de son leader Ousmane Sonko. 

Assane Samb

Vérifier aussi

Ndella Madior Diouf

Urgent ! Affaire Ndella Madior: Du nouveau dans l’affaire de la Pouponnière

L’affaire de la pouponnière de Ndella Madior Diouf qui avait secoué la toile connait une …