Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Partenariat SÉNÉGAL-UNION EUROPÉENNE: BDF expose son « New Deal »

Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye a reçu ce lundi une délégation du Conseil européen, conduite par son président, Charles Michel. Au terme d’une rencontre au Palais, les deux hommes ont fait une déclaration commune au cours de laquelle, le chef de l’Etat sénégalais a réitéré son option pour un partenariat « rénové » entre le Sénégal et ses partenaires. 

Il y a une constance dans la rhétorique du chef de l’Etat sénégalais en matière de partenariat. Bassirou Diomaye Faye qui a tenu à rassurer la communauté internationale lors de son discours du 26 mars, reste encore sur la piste d’un Sénégal « allié sûr et fiable » pour tout partenaire qui s’engagera « dans une coopération vertueuse, respectueuse et mutuellement productive ». Il l’a confirmé ce lundi, aux côtés du président du Conseil européen. « Ensemble, nous voulons bâtir un partenariat repensé, rénové et fécondé par une vision partagée d’un ordre international plus juste, reflétant les réalités du monde actuel ». S’il n’a pas manqué de saluer une coopération « dense et multiforme » entre l’UE et le Sénégal, dans plusieurs domaines – eau, énergie, emploi, santé, climat, entre autres – Bassirou Diomaye Faye n’en a pas moins plaidé la nécessité de « bâtir un partenariat repensé, rénové et fécondé par une vision partagée d’un ordre international plus juste, reflétant les réalités du monde actuel ».

Publicités

Le président sénégalais cherche ainsi un partenariat « adapté aux mutations et apte à soutenir la dynamique novatrice que nous voulons imprimer à nos relations ». Rappelant les « défis communs » entre l’Europe et l’Afrique – paix, sécurité et climat, notamment –, le président Bassirou Diomaye Faye a également exprimé ses remerciements à son hôte qui, rappelle-t-il, « (a été) le premier soutien à l’adhésion de l’Afrique au G20 ». Une adhésion qui devrait engendrer « plus d’équilibre et d’inclusion dans la gouvernance mondiale », ajoute le président sénégalais.

Dans la foulée, BDF dit avoir évoqué avec son hôte, les priorités du nouveau qui s’articulent autour d’un « modèle économique endogène d’industrialisation avec, comme rampe de lancement, le secteur primaire (…) mais aussi le renforcement des infrastructures économiques ». Il a également marqué son « ouverture » pour le renforcement de l’amitié et de la coopération sénégalo-européenne. « Ma disponibilité sera constante pour œuvrer avec vous, dans le sens d’un partenariat gagnant-gagnant et mutuellement bénéfique ».

Sur un tout autre registre, le président BDF rappelle que ses discussions avec le président de la Commission européenne ont également tourné autour de la situation au Sahel face aux défis de la lutte contre le terrorisme. « Nous sommes conscients que la paix et la stabilité de nos deux continents sont étroitement liées », a encore expliqué le chef de l’Etat.

Pour sa part, le président de la Commission européenne qui a exprimé ses vœux de succès au nouveau gouvernement, après avoir félicité le nouveau président sénégalais pour son élection, a fait état « d’échanges fructueux ». Lesquels ont, selon Charles Michel « permis de constater que nous avons une ambition commune de travailler pour un partenariat bilatéral de qualité fondé sur deux principes clés : le respect et la confiance ». « Nous pensons que la responsabilité de l’Union européenne c’est d’être un partenaire loyal, prévisible, sans aucun agenda caché. Nous avons un intérêt très objectif à ce que le Sénégal puisse relever les défis de développement, de l’émergence économique et l’amélioration des conditions de vie pour les populations », rassure le président du Conseil européen, l’instance qui est chargé de définir les orientations et les priorités politiques de l’UE. 

EMN

Vérifier aussi

72 heures de Médina Baye: Un guide religieux étale son désaccord concernant l’absence du Président Diomaye Faye. 

La cité de Médina Baye a clôturé ce vendredi l’édition 2024 des « 72 heures …