Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
telechargement 11 8

Pêche illicite au Sénégal : L’OFNAC épingle 163 navires

163 Navires ont reçu l’autorisation d’accéder aux ressources halieutiques du Sénégal. Il s’agit de 31 bateaux de l’UE, 01 bateau Cap-Vert et 131 navires battant pavillon Sénégalais avec des noms à consonance Chinoise mais appartenant à des sociétés sénégalaise selon l’OFNAC dans son rapport de 2021.

L’OFNAC a enregistré, à la date du 23 décembre 2019, une dénonciation collective introduite par l’UPAMES, le CONIPAS et le GAIPES qui s’insurgent contre la délivrance, par le Ministère en charge des Pêches, de licences de pêche, en violation du Code de la Pêche maritime. Selon lesdits dénonciateurs, des licences auraient été accordées à des navires récemment naturalisés. Ils rappellent que la délivrance de licence par le Ministre des Pêches se fait après avis de la Commission consultative d’Attribution des Licences de pêche (CCALP) dont ils sont eux-mêmes membres de droit.

Publicités

En cette qualité, ils soutiennent n’avoir jamais été convoqués pour statuer sur ces demandes de licences. Sous ce rapport, ils soupçonnent des faits de corruption et de concussion à la base de ces autorisations.

Ce que révèle l’enquête de l’Ofnac

Dans le cadre des investigations, 09 personnes ont été entendues. Il s’agit, notamment des acteurs de la pêche, de personnes ressources de la société civile et de certains responsables du Ministère de la Pêche. Il ressort des documents produits, que 29 bateaux de l’UE sont en activité dans les eaux sénégalaises tandis que ceux battant pavillon Sénégalais sont au nombre de 111.

Officiellement en 2020, 163 navires ont reçu l’autorisation d’accéder aux ressources halieutiques du Sénégal. Il s’agit de 31 bateaux de l’UE, 01 bateau du Cap-Vert et 131 navires battant pavillon Sénégalais. Parmi ce dernier lot, figurent des navires avec des noms à consonance chinoise mais appartenant à des sociétés de droit sénégalais, car naturalisés conformément au Code de la Pêche maritime.

De 2018 à 2020, suivant une liste fournie par l’ANAM sur des navires de pêche d’origine chinoise en activité au Sénégal, 06 étaient en cours d’immatriculation, 10 étaient immatriculés provisoirement et 19 avaient reçu une immatriculation définitive.

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …