Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Aliou SALL
Aliou SALL

POLITIQUE: Aliou SALL «Je ne veux plus parler d’un parti qui est dissout »

L’accueil mouvementé du président de la République, à New York, est resté au travers de la gorge des responsables du parti au pouvoir. Aliou Sall, coordonnateur de Benno à Guédiawaye, a taclé les militants de Pastef, auteurs des manifestations hostiles. Il en a profité également pour critiquer la gestion des maires de l’opposition.

Benno Guédiawaye s’insurge contre le sabotage, par des militants de Pastef, de la visite du président Macky Sall à New York. Aliou Sall, le coordonnateur de Benno, trouve cela «décevant». «Je ne veux plus parler d’un parti qui est dissous. Ces gens n’ont pas toujours compris que l’essentiel n’est pas dans l’invective, dans la violence, la vulgarité, dans les insultes, mais plutôt dans la confrontation des idées et dans une communication saine. C’est d’autant plus grave que c’est fait dans un pays étranger. Chaque Sénégalais devrait se considérer comme un ambassadeur qui devrait mettre en exergue les aspects positifs au lieu d’insister sur des choses qui nous divisent», dit-il.

Publicités

Et de poursuivre: «C’est ridicule de dire que le président Macky Sall est un dictateur, alors qu’il a choisi lui-même de ne pas être candidat pour un troisième mandat. Dire que le Sénégal est un pays qui ne connaît pas la liberté, alors que les gens prennent la parole comme ils veulent et dans les formes qu’ils veulent, c’est aussi ridicule. Et les dirigeants de ce monde comprennent que c’est de la farce».

L’ex maire de Guédiawaye a saisi également l’opportunité de la rencontre pour déplorer «l’échec» des maires de Yewwi en particuliers son tombeur. Selon lui, ils travaillent depuis deux ans, mais il faut reconnaître avec les populations que les résultats sont décevants. Et à l’en croire, ce sont les populations qui le disent. Aujourd’hui, dit-il, ils ont démontré qu’ils ne savaient pas répondre aux préoccupations des populations. Et je pense que cette frustration des populations vis-à-vis des maires de Yewwi Askan Wi se transformera en élan de solidarité et de soutien à Benno Bokk Yakaar qui a démontré par le passé qu’il était là pour les populations», affirme Aliou Sall.

Ce dernier, qui s’exprimait, hier, au cours d’un séminaire départemental en direction de la présidentielle, se réjouit de la présence de 35 organisations qui ont toutes réitéré leur soutien au président Macky Sall sur le choix porté sur le candidat Amadou Bâ. Quant à l’épineuse question de l’unité entre responsables locaux de Bby dont ceux de l’Apr, Aliou Sall estime que cette question est en phase d’être résolue. «Nous avons vécu deux épreuves douloureuses qui ont démontré à suffisance que l’unité était la seule issue pour faire en sorte que la majorité sociale que nous constituons soit transformée en majorité électorale. Ces épreuves ont démontré à tout un chacun qu’on n’avait pas le choix», dit-il.

Vérifier aussi

Rebondissement dans l’affaire de la cocaine impliquant le fils de Idrissa Seck

Une perquisition faite par les éléments de l’Office central de répression du trafic illicite de …