Affaire Sonko-Mame Mbaye Niang : La cité Keur Gorgui barricadée
Affaire Sonko-Mame Mbaye Niang : La cité Keur Gorgui barricadée

Politiques Publiques de l’Etat et bulletin de santé de Sonko fuité: Mame Mbaye Niang étouffe le candidat de l’ex PASTEF

Le ministre du Tourisme, invité du ‘’Grand Jury de la RFM’’, a enfoncé le clou sur la personne d’Ousmane Sonko lorsqu’il s’est agi de parler des dernières actualités le concernant. D’abord, Mame Mbaye Niang n’est pas du tout sensible sur l’état de santé de l’opposant admis à l’Hôpital, il est « bien placé » pour parler de fuite et de rumeur et ensuite, par rapport à la DGE il estime que c’est R39 qui a enlevé le leader de l’ex PASTEF du fichier. Enfin, pour lui, les 29 milliards du PRODAC ne lui sont pas imputables de même que l’est la responsable de l’Etat face à l’émigration des jeunes.

Sur la question de savoir s’il est sensible vis à vis de l’état de santé d’Ousmane Sonko, détérioré selon ses avocats, Mame Mbaye Niang est resté catégorique et sans pitié. « Je pense que moi je ne peux pas être sensible au Pool des avocats d’Ousmane Sonko. (…) Je pense que ce sont les militants de PASTEF qui ont décidé de porter une stratégie de communication pour soulever des tensions ou pour maintenir une effervescence politique. Ce qui lui arrive en tant qu’humain est regrettable, mais c’est dû aussi à des actes qu’il a eu à poser.

Publicités

Maintenant vouloir réduire tout cela en un débat ou il est malade, il y’a combien de prisonniers au Sénégal ? Il y’a combien de sénégalais qui sont entre les liens de la détention ? Pourquoi se focaliser sur quelqu’un qui a décidé de façon arbitraire à arrêter de s’alimenter ? Mais lorsqu’on ne s’alimente pas c’est normal qu’on ait des problèmes de santé, mais c’est dû à son choix, donc il n’y a rien d’alarmant, c’est une situation qu’il a créée lui-même et c’est une situation qu’il veut entretenir de but politique pour se soustraire des juridictions et de la loi », lâche-t-il devant Babacar Fall de la RFM. Ousmane Sonko qui est dans les liens de la détention depuis le 31 juillet dernier a encore fait parler de lui lorsque son bulletin de santé a fuité sur la toile ce week-end. Ainsi, selon Mame Mbaye Niang, de temps en temps il y’a des rumeurs qui sont organisées dans des démarches uniquement pour entretenir une effervescence politique. « Sur la base de fuite et de rumeur, je suis bien placé (…) Voilà quelqu’un qui vous a regardé dans les yeux, qui a regardé tous les sénégalais dans les yeux, qui a désigné Sweet Beauty, qui a dit qu’il va se soigner là-bas, vous et moi et tous les gens qui sont dotés de raison et de bonne foi savent que ce n’est pas vrai.

Et lorsqu’une personne se retrouve dans ces circonstances-là, qu’elle ait la dignité, j’entende ses partisans dire que ce qui lui arrive c’est parce qu’il s’est battu pour le pays, mais en quoi aller à Sweet Beauty signifie se battre pour un pays ? On se bat plutôt pour ses plaisirs, ses désirs et ses vices et lorsqu’on tombe en faute dans ces actes-là, mais il faut avoir le courage », dit-il à l’endroit d’Ousmane Sonko.

POUR COMPRENDRE POURQUOI OUSMANE SONKO A ETE RADIE DU FICHIER ET LE DOSSIER PRODAC…

A l’Hôpital Principal de Dakar où il a entamé une nouvelle grève de la faim depuis quelques jours, Ousmane Sonko a été radié du fichier électoral pour des raisons de réglementation selon toujours le ministre de la jeunesse. « Il y’a y’a des décrets d’application et apparemment il y’a des experts du code électoral qui se limitent seulement à la loi, mais après la loi il y’a une réglementation. Les décisions de la commission sont prises au moment de la demande d’inscription, modification, de changement de statut ou de radiation en présence du demandeur.

Lorsque la commission refuse d’inscrire un électeur cette décision lui est aussitôt notifiée, il lui est délivré un avis de rejet. Il y’a ce qu’on appelle la consolidation du fichier électoral, le ministre de la justice écrit au ministre de l’intérieur qui a sous sa responsabilité la DGE et lui donne l’ensemble des condamnations que le Tribunal a eu à effectuer et sur ces condamnations-là le nom d’Ousmane Sonko y était le 10 juillet parce qu’il a été jugé et a été condamné et il était dans un état de contumace. Le 10 juillet Ousmane Sonko était chez lui, c’était le dernier délai, c’est suivant l’application de R39 qu’il a été enlevé », laisse entendre Mame Mbaye Niang.

Sur un autre registre, il a été question de dire malgré que la Cour des comptes ait audité le domaine agricole, le Directeur général du PRODAC d’alors n’est en rien mêlé de près ou de loin à un quelconque abus concernant les 29 milliards. « Même si ces 29 milliards avaient disparu je ne suis pas responsable, parce que je n’ai pas géré ces 29 milliards, ils sont gérés par le Coordonnateur du PRODAC qui est sous la responsabilité de ma tutelle technique parce qu’il a une tutelle financière qui est le ministre des finances. Quand on n’est pas administrateur comment est-ce qu’on peut soutirer de l’argent et Ousmane Sonko est très mal placé pour dire ça, c’est quoi sa formation. Sur le plan administratif, même si on envoyait le FBI pour enquêter au PRODAC, je ne serai pas interpellé. Je ne peux pas être auditionné parce que je ne suis pas gestionnaire, mais sur les procédures ils m’ont demandé des informations, je les ai fournies », s’est défendu Mame Mbaye Niang. Enfin, sur la question de l’émigration irrégulière, Mame Mbaye Niang impute la responsabilité à des discours populistes de certains leaders d’opinion qui ont poussé les jeunes sénégalais à tenter des choses inimaginables. « On ne peut pas imputer à l’Etat la responsabilité de ces milliers de jeunes, il y’a eu une politique déjà dans ce domaine, il y’a eu des progrès », conclut-il.

Mamadou Sow

Vérifier aussi

Agression de Maimouna N. FAYE : L’Etat lance la traque pour identifier le coupable

Moussa Bocar Thiam a invité l’Etat du Sénégal à ouvrir une enquête suite à l’agression …