Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Khalifa Ababacar Sall

Portrait des Candidats à la Présidentielle: Khalifa Ababacar Sall

Khalifa Ababacar Sall, né le 1er janvier 1956 à Louga, Sénégal, est un homme politique sénégalais ayant occupé plusieurs postes ministériels sous la présidence d’Abdou Diouf et ayant été maire de Dakar de 2009 à 2018. Issu d’une famille de commerçants, il a grandi à Dakar et a suivi ses études au Lycée Blaise Diagne avant de s’inscrire à l’Université Cheikh Anta Diop en Histoire et Géographie. Il a également enseigné comme professeur d’Histoire-Géographie.

Publicités

Engagé en politique dès son jeune âge, Khalifa Sall a rejoint l’Union progressiste sénégalaise (UPS), devenue par la suite le Parti socialiste. Il a occupé diverses fonctions au sein du parti, notamment celle de secrétaire national des Jeunesses socialistes. En 1983, il est élu député à l’Assemblée nationale et a par la suite été nommé ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec les Assemblées, puis ministre du Commerce et de l’Artisanat. Khalifa Ababacar Sall a été élu député du peuple durant 15 ans, soit 3 mandats (1983-1988, 1988-1993, 2001-2007) avec de hautes responsabilités parlementaires. Il est le plus jeune élu de l’histoire de la représentation parlementaire.

Khalifa Ababacar Sall a été : Maire de la Ville de Dakar (2009 à 2018), Maire de la commune d’arrondissement de Grand Yoff (1996-2000) Adjoint au maire de Dakar (1984-2001).

Au plan international, il fut : Président des cities et Alliances, Secrétaire Général des (AIMF ) Association Internationale des Maires Francophones, Président de la (CGLUA )Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique, Consultant aux systèmes des Nations Unies pour la bonne gouvernance en Afrique.

Khalifa Ababacar Sall est citoyen d’honneur des villes de : Montréal, Nouakchott, Brazzaville, Kinshasa… et Chevalier de la légion d’honneur de Paris.

Sa carrière politique a été entachée par une procédure judiciaire pour détournement de fonds publics en 2017, aboutissant à sa condamnation en 2018. Gracié en 2019, il a recouvré ses droits politiques et est devenu un acteur clé de l’opposition, contribuant à la formation de la coalition Yewwi Askan Wi.

Son programme

programme-Khalifa-Ababacar-SALL

Vérifier aussi

Mame Mbaye NIANG 1

Affaire Prodac: Ousmane Sonko annonce un nouveau rebondissement

Le feuilleton de l’affaire Prodac qui avait alimenté la chronique n’est pas encore terminé. Ousmane …