Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

 Présence des militaires Français au Sénégal: «Notre souveraineté passe nécessairement par la restitution de notre souveraineté militaire»  MOUSTAPHA SARR, Porte-Parole du Gouvernement

Depuis quelques années, une vague de contestation de la présence militaire française déferle sur le continent. Malgré ce nouveau phénomène populaire lié aux tensions politico-sécuritaires, de nombreux pays africains abritent encore des bases militaires françaises. Dans le cadre d’une coopération militaire avec certains pays anciennement colonisés qui sont aujourd’hui indépendants, la France a pu disposer en Afrique de plusieurs bases militaires avec des effectifs opérationnels en attente. 

Le régime de Bassirou Diomaye Faye remet en cause les accords militaires en le Sénégal et la France. Le ministre de la formation professionnelle, porte-parole du gouvernement, Moustapha Sarré révèle que ces accords seront revus par le Sénégal. « Nous ne serions pas cohérents si nous ne revisiterions pas ces accords militaires. Parce que nous avons toujours prôné la souveraineté de notre pays. Et cette souveraineté passe nécessairement par disons une renégociation.

Publicités

En tout cas ,on va voir par quelle mesure cette souveraineté là serait totale. Et cela passe nécessairement justement la restitution de notre souveraineté militaire », a indiqué le ministre de la formation professionnelle, porte-parole du gouvernement, Moustapha Sarré ce dimanche sur Rfm. 

À signaler qu’avec près de 400 hommes, les éléments français du Sénégal (EFS), présents depuis 2011, assurent la formation des soldats des pays de la région. Implantés au camp colonel Frédéric Geille à Ouakam et au camp contre-amiral Protet au port militaire de Dakar, les éléments français du Sénégal disposent d’une escale aérienne à l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor de Dakar. Les EFS disposent également d’une station d’émission haute fréquence de la Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information (DIRISI) basée à Rufisque.

Pour rappel, la France a signé des accords de coopération culturelle, technique et militaire et des accords de défense avec la plupart de ses anciennes colonies au moment de l’indépendance en 1960. En outre, des conseillers militaires ont été envoyés en Afrique pour travailler avec les gouvernements nouvellement indépendants. Les accords de défense ont défini le cadre dans lequel les interventions militaires françaises se sont déroulées en Afrique au cours de la période post-coloniale.

MADA NDIAYE 

Vérifier aussi

72 heures de Médina Baye: Un guide religieux étale son désaccord concernant l’absence du Président Diomaye Faye. 

La cité de Médina Baye a clôturé ce vendredi l’édition 2024 des « 72 heures …