Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
IMG 20240315 WA0002 e1711542797500

Présidentielle 2024: Bassirou Diomaye Faye et ce qui l’attend à court terme

L’opposant Bassirou Diomaye Faye, encore en prison il y a deux semaines, va devenir le cinquième président du Sénégal. Comment celui qui était le « plan B » d’une formation politique dissoute par les autorités a-t-il remporté la présidentielle sénégalaise dès le premier tour ? Qu’est-ce qui attend à court terme le futur chef de l’État ?

Ousmane Sonko n’ayant pas pu se présenter, la stratégie a été de présenter sa « doublure » comme étant son alter-égo, au-delà de sa personne, celui qui incarne ce « Projet ». D’où le slogan de campagne « Diomaye mooy Sonko » (« Diomaye, c’est Sonko »). Bassirou Diomaye Faye a donc clairement bénéficié de l’aura de ce mentor qui a la capacité de mobiliser les foules.

Publicités

Cette victoire à la présidentielle au Sénégal est le résultat d’une stratégie payante pour l’opposition et une sanction pour le régime du président sortant, Macky Sall, après douze années de pouvoir.

Dans le camp d’en face, à l’inverse, Amadou Ba, l’ancien Premier ministre, est apparu comme le candidat de la « continuité » et il a été plombé par la partie négative du bilan du chef de l’État sortant, Macky Sall : problèmes de gouvernance, de corruption, sentiment d’injustice. Et puis il y a eu les violences de ces dernières années à travers le bras de fer avec Ousmane Sonko. Ça a constitué une « ligne rouge », affirmait ce mardi matin sur RFI Francis Kpatindé. Pour un responsable de l’ex-Pastef, « en s’acharnant sur Ousmane Sonko depuis 2021 avec des affaires judiciaires, Macky Sall a au contraire renforcé sa popularité ».

Du côté du camp du pouvoir, Amadou Ba a sans doute payé aussi les divisions au sein de sa coalition Benno Bokk Yaakaar. Macky Sall a longtemps laissé planer le doute sur une éventuelle candidature à un troisième mandat. Il y a renoncé tardivement, en juillet, avant de choisir finalement un dauphin qui n’a pas fait l’unanimité. Et la coalition n’a pas fait bloc autour d’Amadou Ba.

Après cette élection, l’une des questions qui se posent par ailleurs est celle du rôle que va jouer Ousmane Sonko. Il était le « plan A » des ex-Pastef pour la présidentielle. Condamné par la justice, il n’a donc pu se présenter. Bassirou Diomaye était le « Plan B ». Comment les deux cofondateurs de la formation politique dissoute par les autorités vont-ils cohabiter ?

« Il n’y a pas de banc présidentiel, il y a qu’un fauteuil présidentiel, et ce fauteuil, il est fait pour une seule paire de fesses », a imagé Francis Kpatindé, lors de l’édition spéciale de RFI.

Y a-t-il une possibilité que les chemins des deux hommes divergent ? Seydi Gassama, directeur d’Amnesty Sénégal, le pense : « Je crois que c’est également un risque. Nous avons vu ce qui s’est produit en Gambie entre Ousseynou Darboe et Adama Barrow. Mais je crois que Sonko est quand même un homme très intelligent. Lui et Bassirou, ils s’entendent tellement que je pense que cette crise n’aura pas lieu. »

Vérifier aussi

telechargement 4 5

Vol à l’ENA : Deux agents pris en flagrant délit

Une affaire rocambolesque de vol éclabousse l’École nationale d’administration (ENA). Deux agents de la prestigieuse …