Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Boun Abdallah Dionne
Boun Abdallah Dionne

Présidentielle 2024: Boun Dionne entre dans la danse 

Une candidature déclarée via un pamphlet, partagé sur…les réseaux sociaux. Pourtant, le texte est loin d’être ordinaire. Au contraire, c’est du lourd. Mais, jusqu’où ira l’ancien directeur de cabinet de Macky Sall, devenu son Premier ministre pendant 4 ans et 10 mois ?

L’auteur est un pur condensé de tout ce qui peut faire un excellent président de la République : ancien cadre à la BCEAO, ancien directeur de l’industrie, ancien chef du bureau économique du Sénégal à Paris avec rang de ministre-conseiller, directeur de cabinet du Premier ministre Macky Sall  poste qu’il occupera également à l’Assemblée nationale sous la présidence de celui-ci. Boun Abdallah Dionne ne manque pas d’envergure. Mais, si la déclaration de cet ingénieur économiste ses confrères sénégalais se comptent sur les doigts d’une main laisse perplexe, c’est que l’homme, au plan purement politique, a du chemin à faire.

Publicités

S’il a longtemps était collaborateur de l’alors Premier ministre Macky Sall sous le régime libéral de Me Abdoulaye Wade, Dionne n’a pour autant jamais pris goût à la sauce politicienne telle que concoctée au Sénégal. Technocrate réputé, grand connaisseur des rouages de l’économie mondiale  la dernière preuve par sa récente sortie aux Assises économiques du MEDS –, le natif de Gossas n’a jamais été amateur de l’art de la (gué) guerre politique. C’est seulement à la Primature qu’il se décida de plonger dans le bain. Timidement, il s’improvise « politicien » et réussit tant bien que mal des assauts et contre-offensives devant l’opposition de son époque.

En novembre 2014, alors qu’il se livre une première fois à la fatidique épreuve de la DPG, le Pm Boun Dionne cède à des tentations purement politiciennes : impeccable au plan technique, il a tout fait pour que sa déclaration de politique générale ne soit entachée par les diatribes et autres coups bas de l’opposition parlementaire. Ce fut alors le début d’un long épisode qui le mènera à la campagne pour la réélection de son mentor de président sortant, Macky Sall dont il fut le directeur de campagne de fait en février 2019.

A ce titre, Boun Dionne avait eu la « chance » de parcourir bien des kilomètres et de faire au moins une fois le tour du Sénégal. Mieux, outre cet « indicateur » qui sert également à mesurer les chances d’un candidat à une présidentielle, s’ajoute un atout non négligeable : ses entrées à Touba. Très proche du Khalife des Mourides, il a pu entrer dans les bonnes grâces du très influent et respecté Serigne Moussa Mbacké Nawel avec lequel il a eus quelques démêlés consécutifs à la gestion de la Covid 19 à Touba. Depuis cette fameuse histoire, les deux hommes entretiennent d’excellentes relations. Si bien que Boun Dionne ne se rend plus jamais dans la ville sainte sans effectuer un ‘’ziaar’’ chez le marabout. D’ailleurs, leur dernière rencontre remonte au dimanche 17 septembre 2023, quand le néo-candidat s’est rendu à Touba pour y exposer sa volonté de briguer le suffrage des sénégalais et recueillir des prières. Boun Dionne est donc candidat. Celui « du progrès et du développement », dit-il et, sans doute, celui de la continuité…  

Un candidat de trop dans Bby ? 

Quatrième candidat confirmé de l’Apr (en attendant deux autres au moins très prochainement), Boun Dionne pourrait-il perturber les plans de Macky Sall et de son candidat ? A Gossas où l’Apr et Bby ont perdu les six mairies lors des dernières élections locales, l’ancien Premier ministre est à la peine. Même si son poulain, Madiagne Seck (maire sortant) peut encore se prévaloir d’une certaine capacité de mobilisation, l’actuel Directeur général de Petrosen, Adama Diallo reste le « maître incontesté » du département. Parti sous les couleurs de la coalition « Andu Nawle » lors des dernières élections territoriales et législatives, Adama Diallo n’a laissé aucune chance à ses adversaires.

Or, dans le contexte actuel, il a un candidat et un seul : celui désigné par Macky Sall ! « Il l’a confirmé et ses partisans travaillent pour la victoire d’Amadou Ba », confient des sources de Rewmi Quotidien qui s’interrogent sur les véritables motivations de Boun Dionne, sur ces chances surtout. Un questionnement d’autant plus légitime que l’ancien chef du Gouvernement, a toujours été en phase avec le président de la République. Mais, la politique étant fille de son temps, Mahammad Dionne, pourrait bien obéir à une nouvelle exigence contextuelle qui le pousse au front. A 63 ans, l’âge de l’émancipation a sans doute plus que sonné pour se lancer en piste et danser le rythme des candidats déclarés.

Seulement, Dionne a la réputation d’un homme « prudent », très rationnel et, vraiment sensé. Un sens de la mesure qui pourrait également venir à bout de sa volonté de briguer le suffrage des sénégalais à un moment ou Macky Sall, son « ami » qu’il n’a pas perdu, a déjà bien trop de problèmes à gérer une piste bien encombrée. Autrement, Dionne pourrait être le prototype d’un candidat à reculons ! 

Elhadji Mansor Ndiaye

 

Vérifier aussi

CEDEAO : Vers la création d’une Commission Adhoc de facilitation, de médiation et de réconciliation pour le Burkina-Faso, le Mali et le Niger.

Le Parlement de la CEDEAO a abordé plusieurs points dont la menace terroriste, le retrait …