Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Accusations de CHEIKH YERIM SECK contre Ousmane  SONKO: Bassirou Diomaye Faye traite Cheikh Yerim de journaliste partisan
Accusations de CHEIKH YERIM SECK contre Ousmane  SONKO: Bassirou Diomaye Faye traite Cheikh Yerim de journaliste partisan

PRÉSIDENTIELLE 2024: LE PLAN B. DIOMAYE, SOUPAPE DU PASTEF

En attendant la décision du tribunal d’instance de Dakar, chargé par la Cour suprême de rejuger le dossier sur la radiation d’Ousmane Sonko des listes électorales, les cadres du Pastef ont décidé de faire parrainer leur ancien secrétaire général, Bassirou Diomaye Faye. Officiellement, cette option bénéficie de l’onction du «boss», Ousmane Sonko qui valide ainsi un début de plan B en perspective de la présidentielle.

Placé en détention depuis le 14 avril dernier, Bassirou Diomaye Faye, membre fondateur et N°2 du Pastef, passe ainsi pour la soupape de sûreté de cette formation politique. Selon les cadres de ce parti dont la dissolution a été actée par le ministère de l’intérieur et de la sécurité publique, les opérations de parrainage en sa faveur vont démarrer «dès ce lundi 20 novembre». Mais, précisent les camarades du maire de Ziguinchor, cette nouvelle donne est sans préjudice de la candidature d’Ousmane Sonko qui, au sein du Pastef, reste plus qu’une éventualité, malgré ses déboires avec la justice et, principalement, la perte de sa qualité d’électeur.

Publicités

En pour «diffusion de fausses de nouvelles, outrage à magistrat et diffamation envers un corps constitué», Bassirou Diomaye Faye qui boucle ce lundi 20 novembre, 8 mois et 6 jours de détention préventive, a vu sa dernière demande de mise en liberté provisoire rejetée par le juge.

Néanmoins, sa candidature éventuelle est loin d’être compromise ; sa présomption d’innocence restant de mise jusqu’à ce qu’une décision de justice en décide autrement. Et, eu égard à l’imminence de l’échéance le scrutin présidentiel se déroulera dans trois mois les délais semblent relativement réduits pour la survenue d’une décision de justice acquérant l’autorité de la chose jugée qui pourrait noyer ses chances de prendre part à la course. Ainsi, à moins d’une procédure (sur)accélérée en jugement, en appel et en cassation, Bassirou Diomaye Faye, 43 ans, pourrait bien porter l’étendard du Pastef. Un plan B ? «Oui, mais !» Il en cache bien d’autres.

Vérifier aussi

Coopération Internationale: Ousmane Sonko a reçu en audience 04 ambassadeurs

 Le Premier ministre a reçu en audience les ambassadeurs au Sénégal de la Chine, des …