Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Présidentielle de 2024: La non-candidature de Sonko va rendre celle de Macky plus problématique 
Présidentielle de 2024: La non-candidature de Sonko va rendre celle de Macky plus problématique 

Présidentielle 2024: On se bouscule pour être candidat 

Ça y est, c’est parti. Les sénégalais ont découvert le goût des candidatures à la présidentielle 2024. Et puis chacun peut se dire qu’il peut être candidat. Pourquoi pas d’ailleurs être président de la République? Il n’est pas interdit de rêver et même d’espérer, pour certains, qu’un miracle se produit.  Le seul hic, c’est que l’on risque d’assister à des candidatures fantaisistes. 36 au moins de déclarations de candidatures déjà dont certaines sont surprenantes, pour le moins.  Il en sera ainsi jusqu’à la fin de la date de dépôt des parrainages. Et c’est tant mieux que ces filtres existent. Sinon, la situation serait intenable.

Pour être candidat en effet, il faudra au moins 0,6 à 0,8 des électeurs inscrits et déposer 30 millions de cautions que l’on risque de perdre. Et  ça, c’est dissuasif. Car même si beaucoup peuvent se débrouiller avec l’argent, il n’est pas aisé de franchir facilement la barre du parrainage.  Et d’ailleurs, pour être candidat dans une élection, il est normal de pouvoir capitaliser un minimum de vécu au service des sénégalais. C’est un minimum.  Car, la fonction de Chef de l’Etat est trop sérieuse pour être confiée à n’importe qui même si, en toile de fond, ce sont les sénégalais qui décident.
Qui plus est, certains ne déclarent en fait leur candidature que juste pour booster leur CV. Il s’agit de davantage se donner de l’aura, de se faire une promotion.  Or, la présidentielle est trop sérieuse pour laisser place à une quelconque fantaisie.  C’est pourquoi d’ailleurs les sénégalais doivent être plus regardants dans le choix de leurs futurs dirigeants.  Il faut savoir élire. Car face à la pluralité des choix, les bons profils ne vont pas manquer. Il s’agira de jauger les personnes, leurs parcours et les différents programmes proposés.  Il faudra être exigeants et ne faire preuve d’aucune forme de complaisance.
Pour ce faire, il faudra se passer des vieux réflexes qui consistent à penser, de la part de certains candidats, que le vote des électeurs peut être monnayé. Et qu’il suffit par exemple de quelques billets de banque ou des cadeaux pour avoir le vote en sa faveur.
Assane Samb

Vérifier aussi

Présence des bases françaises au Sénégal : Ousmane Sonko catégorique « La volonté du Sénégal de disposer de lui-même est …..»

Autre point évoqué : la présence des bases militaires françaises au Sénégal ». Alors que le leader …