Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Présidentielle 2024: Six candidats veulent s’unir pour « sortir du sous-développement et de la domination »

Une nouvelle plateforme progressiste panafricaine  est portée sur les fonts baptismaux par Dr Babacar Diop de ‘’Fds les Guelewars’’, Dr Cheikh Tidiane Gadio leader du mouvement ‘’Luy jot jotna’’, Mamadou Diop Decroix de ‘’And Jëf/PADS’’ entre autres. Il s’agit pour ces derniers «  d’aller à la présidentielle de 2024 avec un programme commun, en plus d’envisager une candidature unique. »

En conférence de presse hier, ces cadres, dont l’ambition est de conquérir le pouvoir au soir du 25 février 2024 par la voie des urnes, se sont réunis autour de ‘’Seen Egal-e Seen Égalité’’. Selon le maire de Thiès, Dr Babacar Diop, c’est une force de gauche capable de s’imposer, de tracer une nouvelle voie, capable de gagner une élection et qui doit être un mouvement de combat et un mouvement de gouvernement. Ainsi il ajoute : « l’enjeu ne peut être que de pouvoir élire un 5ième président, non ! L’enjeu est une transformation ». Si l’on s’en tient toujours au professeur de philosophie, c’est être en mesure de mener les combats pour la justice sociale, toutes les luttes, mais aussi un mouvement de gouvernement.

Publicités

 C’est tout le sens de l’usage du terme « transformer le Sénégal » et comment sortir du sous-développement, de la pauvreté, de l’ignorance et de la domination. Pour lui cette nouvelle gauche doit être d’abord démocratisée. « (…) Et pour nous, un projet progressiste doit être construit dans la démocratie, c’est une option pour la démocratie, elle doit être une option fondamentale. La prise du pouvoir par la démocratie, par la voie des urnes, notre stratégie doit être une stratégie de pénétration des institutions mais de transformation de ces institutions-là, c’est ça le lieu du débat », a défendu Dr Babacar Diop.

Dans ce même ordre d’idées Cheikh Tidiane Gadio a laissé entendre que « 2024 est un tournant plus qu’historique pour le Sénégal, entourée par la crise sécuritaire partout, le terrorisme, non seulement, qui tape à nos portes, mais qui est à l’intérieur de notre pays.   Nous aussi on s’est engagé et on refuse de déserter nos responsabilités », avance-t-il. 

Sur un autre registre, il dira que la gauche est particulièrement outillée de par son expérience. Et de plus, selon toujours le leader de ‘’Luy jot jotna’’, « nous avons aujourd’hui des progressistes sénégalais qui ne se reconnaissent plus dans certaines formes de catégorisation, mais qui sont d’éminents patriotes, d’éminents fils et filles du Sénégal et qui sont prêts à engager un certain combat pour le pays. L’histoire du pétro-gaz, cette culture et tout ce que cela va amener comme problème dans notre pays, les divisions internes aux sénégalais dans la classe politique, dans nos sociétés, tout ce qui se passe mérite réparation », renchérit-il.

 En outre, Cheikh Tidiane Gadio pense que la jeunesse africaine a été trahie par les élites africaines. « C’est notre ressource numéro un, elle vaut plus que l’or, le diamant, le pétrole et le gaz, tout ce qu’on veut. Cette jeunesse vaut mieux et plus que toutes ces ressources, parce que cette jeunesse peut déplacer les montagnes », a-t-il d’emblée souligné. 

Mamadou Sow

Vérifier aussi

Rapport d’audit: La gestion de Yaye Fatou Diagne à la tête du "PROMISE " pointée

Rapport d’audit: La gestion de Yaye Fatou Diagne à la tête du « PROMISE  » pointée

L’audit des états financiers du Programme de Promotion de la Microfinance Islamique au Sénégal (PROMISE) …