Politique: Ousmane Sonko entame sa tournée « Nemeeku Tour » sous surveillance policière
Politique: Ousmane Sonko entame sa tournée « Nemeeku Tour » sous surveillance policière

Reprise du « NEMMEEKU TOUR »: Le sommeil de Macky « troublé »

Nemekou Tour d’Ousmane Sonko est considéré comme « un rendez-vous phare de proximité » que leur leader de Pastef (Ousmane Sonko) compte bien poursuivre.  Malgré  une organisation en dents de scie et quelques  perturbations, Ousmane Sono a annoncé hier la reprise. Pour le régime, le Nemmeeku Tour est « source de trouble à l’ordre public. »

Des activités en berne, elles ont repris hier et ce vont se poursuivre telles que déclinées par Ousmane Sonko himself  dans un message adressé à ses militants. Ce dernier annonce la reprise aussi du Nemmeeku Tour qui lui avait valu des déboires à ses gardes du corps surtout à Mbour. Pour le régime en place, pas question de laisser passer cette initiative. Le Nemmeeku Tour est une initiative des Patriotes du Sénégal et de la diaspora. Il a pour objectif « de récolter et de mettre à la disposition de Pastef-Les Patriotes et de son président Ousmane Sonko, les moyens d’aller à la rencontre des Sénégalais des villes et des villages les plus reculés du Sénégal. » En effet, ce sera une tournée privilégiée Sonko, selon les « patriotes » « d’être à l’écoute des Sénégalais de tous bords dans le cadre de séjours de longue durée dans les localités visitées. » Du 24 au 27, les patriotes  seront à Ziguinchor et à Bignona.

Publicités

La caravane sera accueilli le 29 avril à Tivaouane et Thiès les 29 et 7 mai prochain.  Le 7 par contre, Ousmane Sonko annonce une étape surprise et le 12 une manifestation avec la F 24.   Par ailleurs, le leader de Pastef a invité les militants « de ne pas se laisser distraire par des diversions politiques ambiante » Pour le régime en place,  « cette initiative » n’est pas la bienvenue. « Pas question de laisser prospérer  le Nemmeeku Tour. » A preuve, la caravane est le plus souvent stoppée par les pandores. L’on se rappelle la déclaration faite par Sonko lors d’un point de presse tenu au lendemain de son audition dans la cadre de l’affaire Sweet beauté. « Je ne manque pas de sécurité. Je compte poursuivre le Nemekou Tour dès la semaine prochaine. Nous ferons les 45 départements

En outre, la bagarre qui avait  éclaté à l’étape de Tchiky  à quelques kilomètres de Sindia (Route de Mbour)  en novembre 2022 était à l’origine de l’arrestation des éléments de la garde rapprochée d’Ousmane Sonko. Des affrontements avaient éclatés entre des pro-Sonko et des jeunes favorables à Benno bokk yaakar. Quatre personnes avaient saisi la justice après la bagarre de Tchiky. Deux des blessés ont porté plainte en produisant un certificat médical avec une incapacité temporaire de travail de 21 jours. Un troisième blessé a fourni un certificat médical avec une incapacité temporaire de travail de 45 jours. La quatrième personne a porté plainte pour destruction de biens appartenant à autrui.

Par la suite, le procureur du département de Mbour avait instruit l’ouverture d’une enquête après les affrontements. A cet effet, 5 éléments de la garde rapprochée du leader du Pastef avaient été auditionnées à la brigade de recherches de Mbour avant d’être placés en garde-à-vue. A Joal, le même scénario s’est produit.  Le 22 octobre 2022, la caravane a reçu des tirs de grenades lacrymogènes lancées par les pandores pour disperser les militants.  La coalition Yewwi Askan Wi dans  un communiqué dénonçait « un répression inacceptables. »

MOMAR CISSE

 

Vérifier aussi

GO: « So Allah diabi » Dame Mbodj va rejoindre le Pastef 

GO: « So Allah diabi » Dame Mbodj va rejoindre le Pastef 

Aux dernières législatives il a failli être député. « Moins 5 », Dame Mbodj était …