Secteur de l'horticulture : Le gouvernement du Sénégal s'engage dans une nouvelle mission de préservation de la biodiversité
Secteur de l'horticulture : Le gouvernement du Sénégal s'engage dans une nouvelle mission de préservation de la biodiversité

Secteur de l’horticulture : Le gouvernement du Sénégal s’engage dans une nouvelle mission de préservation de la biodiversité

Dans l’objectif de préserver la biodiversité du secteur agricole notamment dans l’horticulture, le gouvernement du Sénégal s’est engagé dans une nouvelle mission qui rentre dans le sens de partager les solutions permettant d’améliorer la qualité de la vie en ville à travers l’horticulture. Dans cette dynamique, le ministre Zahra Iyane Thiam, a fait face à la presse afin d’expliquer les grandes axes et l’apport du secteur horticole dans l’économie du pays. Le Sénégal a fini d’élaborer sa Stratégie nationale de souveraineté alimentaire pour la période 2024-2028 pour un budget de 7 mille milliards de francs Cfa et le secteur de l’horticulture va jouer un rôle très important.

Le Sénégal s’engage toujours dans la mission et les objectifs qu’il s’est fixé dans le secteur de l’horticulture. Une mission fondamentale qui consiste a trouvé des solutions permettant d’améliorer la qualité de la vie en ville à travers l’horticulture. Sur ce, le gouvernement à travers son ministère sous la houlette de Zahra Iyane Thiam est toujours dans cette dynamique d’accroître les espaces verts des villes et visent à améliorer la qualité de la vie locale à travers des jardins, des parcs, des espaces naturels, culturels et de loisirs.

Publicités

Sur ce le Gouvernement du Sénégal a décidé de placer les exportations à la pointe du combat pour l’émergence, Zahra Iyane Thiam avec toute son équipe s’engagent à bras armé pour réussir ce pari. Ainsi une stratégie a été mise en œuvre afin de créer les conditions de la visibilité commerciale du Sénégal. Dans la même lancé, le Sénégal va participer à l’exposition internationale horticole Doha 2023.

Zahra Iyane Thiam d’insister que la participation du Sénégal demeure la matérialisation en miniature de l’une des innovations majeures du pays en termes de travail et d’action abattu pour la préservation de la biodiversité et la lutte contre le changement climatique, et par ricochet de la lutte contre la désertification. Selon la directrice générale , l’objectif global de participation du Sénégal dans cette exposition est la présentation du Sénégal mais également la mise au premier plan de son potentiel commercial dans l’horticulture ainsi que les efforts consentis par les autorités publiques pour préserver la biodiversité afin de mieux réussir l’objectif d’un Sénégal vert et durable à léguer aux générations futures conformément à la vision du PSE Vert initié par SEM
le Président Macky SALL dans ses 5 initiatives nationales.

Et à la directrice de l’ASEPEX d’insister sur d’autres objectifs surtout l’amélioration du taux de couverture des importations par les exportations et de réduire, en conséquence, le déficit de la balance commerciale du Sénégal car cette orientation des pouvoirs publics a été réaffirmée dans le PSE et ceux-ci vont participer vers le développement de ce secteur en multipliant par 2,5 les exportations à l’horizon 2035 en développant de 10 %, par an, les exportations sénégalaises a t-elle fait savoir. Et dans cette dynamique,  l’ASEPEX travaillé d’arrache-pied avec toutes les composantes qui gravitent autour de la question. « A la suite de l’ouverture officielle du pavillon du Sénégal en novembre, par le Ministre en charge du Commerce et Porte-parole du Gouvernement, nous avons noté une bonne affluence et un intérêt de notre pays car en mois d’ un mois, le Sénégal enregistre 20 261 visiteurs soit 1125 visiteurs par jour en moyenne à l’expo de Doha 2023 avec une augmentation de plus en plus croissante.

Par la même occasion, la directrice de l’ASEPEX informe que le Sénégal se prépare également à la journée nationale, dans le calendrier des expositions prévue le 10 décembre prochain e, sous la présidence effective du chef de l’Etat. Cet évènement se déroulera en sous deux aspects avec l’organisation d’un forum qui verra la participation du secteur privé des deux pays hôtes, des institutions gouvernementales et des organisations
internationales. Par la même occasion, le ministre d’informer que beaucoup de sujets seront abordés notamment l’environnement des affaires et aux opportunités d’investissements, la question sur les projets phares du PSE (PAP 3A) avec des exposés par le BOS-PSE et enfin la mise en évidence des opportunités commerciales et à l’offre exportable du Sénégal qui seront dévoilés par l’ASEPEX afin de mieux de vulgariser le potentiel économique et culturel de notre pays.

Au terme de la présentation de ce programme, le ministre Zahra Iyane Thiam est revenu sur l’importance de ces expositions qui seront un moment important pour l’Etat du Sénégal et l’ensemble des participants (APIX, le BOS et l’ASEPEX) , d’exploiter les aspects synergiques de leurs missions respectives pour présenter au
monde les avantages inestimables d’investir au Sénégal.

 

 

 

Vérifier aussi

Transformation des ressources halieutiques : Des groupements de femmes en Casamance reçoivent un appui fort du Japon

Dans l’optique d’améliorer les conditions de vie et de travail des femmes transformatrices de poisson …