Situation Politique au Sénégal : Mamour Cissé
Situation Politique au Sénégal : Mamour Cissé

Situation Politique au Sénégal : Mamour Cissé «Rester Président plus de 10 ans et vouloir en redemander c’est vraiment tirer un peu trop sur la corde…»

Mamour Cissé estime que le président de la République, Macky Sall, a clarifié sa position en déclarant qu’il ne se présentera pas en 2024. En retrait du terrain politique depuis quelque temps, le président du parti Psd Jant Bi , Mamour Cissé, avait contribué à la grande victoire du président de la République, Macky Sall à l’élection présidentielle de 2019.

Depuis lors, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts entre les deux anciens libéraux qui ont su quand même garder leur relation d’amitié en-dehors de la politique. Pour autant, l’ancien ministre sous Wade se désole de la façon de faire la politique de certains acteurs de l’opposition comme au sein du pouvoir. Ceux- ci, selon M. Cissé, sont animés par des intérêts crypto-personnels et non de servir les populations. Sur un autre volet, M. Mamour Cissé pense que la question du troisième mandat ne doit pas mériter d’être trop agitée. Il considère que son ami le président de la République, Macky Sall, a clarifié sa position en déclarant qu’il ne se présentera pas en 2024.

Au moment même où le phénomène de la transhumance et du manque d’éthique politique se banalise, Mamour Cissé se dit loin d’être très impressionné ! Au contraire, il estime que cette grotesque démission-reconduction, présentée, non pas au Chef de l’Etat qui nomme aux emplois civils et militaires, mais plutôt à son propre chef de parti, constitue un précédent déplorable et marque sans aucun doute un degré inouï de décrédibilisation de l’Etat, du saccage de la dignité de la fonction ministérielle et du respect de l’Esprit républicain ! Comment ce Diattara, investi par l’institution présidentielle, et dès lors porté par les honneurs et la solennité de l’ordonnancement de la République avec l’onction de la Nation, a pu se permettre de se soumettre à une autorité privée habilitée à recevoir, non seulement sa démission, mais même la primeur de l’information ! Où va ce pays, qui, décidemment, marche sur la tête ? Il faut remettre de l’ordre constitutionnel voire républicain dans tout cela !

Justement cette zizanie du président du Rewmi, allié de coalition Benno Bokk Yakar, avec tantôt une conférence de presse annulée, des posts de publication annonçant sa candidature de l’élection présidentielle 2024 supprimés etc. Vous en pensez quoi ?

Je disais tantôt qu’il y a de l’éthique et de la morale en politique. Je suis très mal placé pour conseiller Monsieur Idrissa Seck et sa bande. Mais son habitude me désole. Ou on est dans quelque chose ou ne l’est pas. Et vous pensez que les Sénégalais ne vont pas prendre acte de tout cela? C’est pourquoi je dis que les gens ont besoin d’une offre politique nouvelle. Éviter les lobbies d’où qu’elles viennent en sachant simplement que nous devons être au service des populations uniquement et exclusivement. Regardez aujourd’hui également le comportement de la coalition de Yewwi Askan Wi. Avant d’aller à l’Assemblée nationale, cette coalition disait non aux cumuls de mandat. Comment ils ont pu renier énormément leurs principes. Eux aussi, ces leaders de l’opposition, ils sont très mal placés pour donner des leçons d’éthique et de morale. Vous pensez que le fait de brûler Dakar doit faire plaisir au maire de Dakar, Barthélémy Dias, qui veut embellir sa ville. Une ville en chantier et doit rendre compte dans 5 ans. Cela peut créer des divergences entre lui et ses camarades de la coalition. Ce n’est pas sérieux ! Quand est-ce qu’on aura au Sénégal des hommes politiques qui sont là pour les intérêts des populations, mais pas les utiliser comme chair à canon comme prétexte. Le pays marche sur la tête.

Il y a également le dossier Prodac a qui revient dans l’actualité avec cette histoire de huissier envoyé chez Sonko par le ministre du Tourisme…

Là nous nous sommes plus dans le domaine public, mais bien dans une affaire privée voire crypto-personnelle ! Cependant, d’un point de vue strictement humain, en ce mois béni de ramadan, de serveur et de communion avec nos frères chrétiens dans la foi. En ces temps si propices au pardon, au dépassement et à la retenue, je suis très choqué par cette escalade que je juge indécente. Pour dire que des gens dans l’entourage de Macky Sall sont en train, à force d’acharnement et d’obsession, de transfigurer un simple adversaire politique en martyr qui pourrait capitaliser des pans entiers de l’empathie du peuple. Des gens qui ne s’en rendent pas compte, mais qui travaillent objectivement contre Macky. De toutes les façons, cette affaire finira par être totalement vidée. Mais ce qu’il faut retenir et qui est important, c’est que le temps de la Justice dont on parle si souvent, c’est d’abord et avant tout le temps de la sérénité. En effet, tout le monde a pu remarquer que dès que les nerfs se sont calmés et que les manifestations ont été dispersées, tuées dans l’œuf, la Justice a pu dérouler et se prononcer en toute quiétude. C’est dire qu’il faut juste ramener toutes ces affaires à leur véritable dimension de pitoyables problèmes crypto-personnels pour que les gens vaquent tranquillement à leurs occupations.

M. Cissé, le Président de la République a renoué, cette année, avec les défilés « Grand format » d’antan. Comment avez-vous trouvé la prestation de l’Armée ?

Vous me permettrez d’abord de regretter les évènements malheureux qui se sont déroulés ces dernières heures et qui ont opposé, dans une guerre fratricide d’une rare violence, les pêcheurs de Kayar à ceux de Mboro. De toute façon, il faut que les autorités s’interposent, calment le jeu et rassemblent toutes les parties prenantes autour d’une table pour régler définitivement la question. C’est une urgence absolue ! S’agissant maintenant de l’Armée, je dois dire qu’elle est restée également à elle-même, c’est à dire disciplinée, majestueuse dans son port altier et sa dignité, mais puissante surtout et engagée ! C’est la raison pour laquelle je tiens à lui exprimer toute ma fierté et mon plus profond respect. C’est une vaillante Armée qui a fait ses preuves républicaines tant à l’intérieur de nos frontières qu’au-delà avec efficacité devenue légendaire. C’est une Armée qui a une très haute idée de sa mission et qui a su donner une âme dynamique au concept Armé e – Nation pour le plus grand bonheur des populations civiles. Aussi bien dans le domaine de la Santé que sur le plan de la Sécurité. Pour dire que l’intérêt national est son sacerdoce.

Récemment dans un communiqué l’opposition, à travers la coalition Yewwi Askan Wi, qui voulait tenir des manifestations à la veille de l’indépendance, a évoqué qu’après concertation avec de hauts gradés de l’Armée, elle a décidé de sursoir ses manifestations (il coupe)

C’est un mensonge éhonté ! C’est de la subversion ! Un pur délire sorti de l’imagination débridée d’une classe politique en état d’ébriété « pouvoiriste » plus qu’alarmant ! Ce qui s’est passé avec le communiqué, c’est tout simplement odieux, dangereux et terrifiant. Faut-il le rappeler, nous avons une Armée d’exception dans la région, une Armée responsable qui se singularise par sa profonde culture républicaine, qu’elle a tenu à rappeler d’ailleurs, et qui se singularise aussi par la haute expertise de ses cadres, hauts gradés, le professionnalisme et le courage de ses soldats et son culte du droit de réserve. Mais ces gens-là, cette-fois ci, ont poussé le bouchon trop loin. Je considère pour ma part, que la volonté qu’ils avaient de manifester à la veille de la fête de l’Armée et de la jeunesse, est un message de défiance, de déviance, de désordre et de provocation insupportable !

Et indigne de la République et de la Démocratie ! S’ils ont osé s’attaquer à la symbolique de la Concorde Nationale et d’Unité de ce grand moment communion de la patrie, avec le risque de créer encore des fractures sociales, des troubles à l’ordre public, dans la violence et le vandalisme, c’est parce qu’ils sont devenus aveugles et indifférents face à la mort des tous ces jeunes que leurs folles ambitions ont sacrifiés ! Donc, pour le bien de tous, il faut savoir raison garder. Cette tentative de sabotage doit être dénoncée avec vigueur. En tout temps et en toute circonstance, l’Armée doit être tenue loin de cette gadoue où s’entremêlent sombres affaires de mœurs, gangstérisme et vendetta entre autres. Avec mesures et sérénité. Certes l’Armée a fait une mise au point, et quand la Grande Muette se met à parler que cela ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd !

Vérifier aussi

Pour une victoire d’Amadou BA: Les mouvements de soutien fédèrent leurs actions pour la Présidentielle 

Les mouvements de soutien pour une victoire éclatante du candidat du camp  présidentiel unissent leurs …