Collectif des Universitaires du Sénégal
Collectif des Universitaires du Sénégal

Sortie de Macky SALL: Le CUD condamne « l’attitude dilatoire du chef de l’État » 

Dans un communiqué rendu public ce lundi, le Collectif des Universitaires du Sénégal (CUD) s’est prononcé sur l’entretien du président de la République accordé à une certaine presse. Le CUD estime que cette sortie du chef de l’État mène le Sénégal vers un « horizon incertain » et condamne « l’attitude dilatoire » de Macky Sall. Le collectif invite, par ailleurs, toutes les forces de la nation à s’unir pour sauver la démocratie. 

Les complaintes se poursuivent suite à la sortie du président de la République sur la situation politico-sociale du pays. Après les acteurs politiques qui ont dénoncé « l’ambiguïté » de la déclaration du chef de l’État, c’est autour du collectif des universitaires du Sénégal de condamner cette sortie « le CUD condamne l’attitude dilatoire du président de la République qui refuse de prendre la décision fixant la date de l’élection présidentielle. L’exécution de la décision du Conseil constitutionnel ne requiert des concertations que pour fixer la date consensuelle de l’élection présidentielle qui ne peut dépasser le 2 avril », lit-on dans le communiqué.

Publicités

Évoquant les concertations en cours entre le président de la République et une partie des forces vives de la nation, le collectif des universitaires du Sénégal soutient qu’elles visent à « satisfaire des intérêts privés au détriment de l’intérêt général ». Pour étayer ses propres, le CUD prend exemple sur la loi d’amnistie tant agitée ces derniers jours. Ainsi, le CUD dit avoir suivi avec beaucoup d’intérêt l’entrevue du Président de la République mais indique tout de même que cette prise de parole mène le Sénégal vers « un horizon des plus incertains ». À cet effet, le collectif des universitaires du Sénégal regrette que le Président Macky Sall n’ait pas mis à profit la patience du peuple sénégalais pour restaurer l’État de droit et la République.

Pour lui, la crise socio-politique en cours dans notre pays trouve son origine dans la décision inédite du 03 février dernier à travers laquelle le chef de l’État avait interrompu le processus électoral, « sans raison valable » et que seul lui peut rétablir ce processus en fixant la date de l’élection présidentielle. Se disant « attaché à l’élégance républicaine », le CUD estime que le peuple Sénégalais a laissé assez de temps au Président de la République pour donner plein effet à la décision du Conseil. C’est dans cette perspective qu’il lance un appel à l’unité à toutes les forces vives de la nation « conscient de la gravité de la situation, le CUD lance un appel aux véritables forces vives de la Nation à s’unir pour sauver notre pays.

Le CUD invite les plateformes citoyennes, les corporations, les syndicats, les groupements professionnels, etc., à mettre en synergie toutes les initiatives de lutte en vue d’une plus grande efficacité », ont conclu les universitaires. 

EL HADJI MODY DIOP

Vérifier aussi

Urgent! Santé: Nouvelle découverte étonnante sur le cannabis récréatif

Des effets protecteurs du cannabis sur la cognition, vraiment ? Pour la première fois, une …