Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Juan Branco
Juan Branco

Supposée réserve sur le choix du candidat du Pastef: Juan Branco dément l’information

Dans une déclaration publiée sur ses réseaux sociaux, Juan Branco a tenu à démentir l’information selon laquelle, des réserves ont été émises sur le choix de Bassirou Diomaye Faye par le collectif des avocats d’Ousmane Sonko. Le conseil du maire de Ziguinchor précise qu’aucun obstacle juridique ne s’oppose à la candidature de Bassirou Diomaye Faye et que le choix a été fait de façon « souveraine » par leur client. 

Au nom de ses confrères, Juan Branco a tenu à éteindre la rumeur selon laquelle, les avocats d’Ousmane Sonko n’ont pas totalement approuvé le choix de Bassirou Diomaye Faye comme plan B du Pastef. En effet, un quotidien de la place a mentionné dans sa parution de ce lundi que le collectif des avocats du leader du Pastef ont émis des réserves sur le choix porté sur Bassirou Diomaye Faye dans la mesure où leur client n’est pas totalement exclu de la course à l’élection présidentielle.

Publicités

Une information démentie par l’avocat français « J’ai l’honneur au nom de mes confrères et du collectif de la défense d’Ousmane Sonko, de démentir cette information et d’indiquer qu’aucune réserve n’a été émise concernant le choix de Bassirou Diomaye Faye comme candidat à l’élection présidentielle de février 2024 », a-t-il écrit sur son compte X. Poursuivant son argumentaire, la robe noire indique que c’est un choix « politique et souverain » d’Ousmane Sonko auquel ils ne peuvent s’interférer.

Toujours dans cette perspective, Juan Branco mentionne que la candidature du plan B choisi en l’occurrence Bassirou Diomaye Faye n’a aucun obstacle juridique. Le conseil du maire de Ziguinchor estime ainsi que leur rôle n’est pas de se mêler du choix politique de leur client mais plutôt de défendre et d’ouvrir le chemin à ceux qui se rangent du côté de la souveraineté que prône leur client. Sur un autre registre, Juan Branco a dénoncé les « arrestations arbitraires » en soutenant que des hommes en robe ont été arrêtés, menacés et inspectés par le régime en place.

À cet effet, l’avocat français appelle à défendre et à protéger toutes celles et ceux qui se sont engagés auprès d’Ousmane Sonko. Pour finir, Juan Branco souligne que le collectif des avocats défendra le maire de Ziguinchor quelque soit ses choix « Nous défendrons Ousmane Sonko et ses choix quelle qu’en soient les conséquences, car à travers lui se joue une part de notre humanité. Il reste beaucoup à faire. Ne nous laissons pas distraire. Il est temps d’avancer », a-t-il conclu. 

EL HADJI MODY DIOP 

Vérifier aussi

Rapport d’audit: La gestion de Yaye Fatou Diagne à la tête du "PROMISE " pointée

Rapport d’audit: La gestion de Yaye Fatou Diagne à la tête du « PROMISE  » pointée

L’audit des états financiers du Programme de Promotion de la Microfinance Islamique au Sénégal (PROMISE) …