Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 04 07 2022

Top Infos Rewmi du 04 07 2022: La vague Ousmane Sonko continue d’emporter les militants de Benno Bokk Yakaar dans la ville sainte de Touba Mbacké….Le Dr Abdourahmane Diouf et la coalition AAR Sénégal ont été interpellés, ce dimanche, puis relâchés par la police centrale de Tambacounda……

Abdourahmane Diouf arrêté puis libéré

Le Dr Abdourahmane Diouf et la coalition AAR Sénégal ont été interpellés, ce dimanche, puis relâchés par la police centrale de Tambacounda. Le commissaire aurait évoqué une prospection et une propagande sans autorisation. Ce que le leader de ladite coalition à refuser arguant être en précampagne. La coalition AAR Sénégal est en tournée nationale depuis le début de la semaine. Abdourahmane Diouf et Cie ont passé la nuit à Tambacounda et ce dimanche, ils ont mené des activités politiques. « Nous avons marché naturellement dans les rues de la ville. Nous avons nos spécimen, nous avons nos flyers, nous l’avons présenté aux sénégalais dans le respect strict de la loi. En un moment donné la voiture de la police est venue vers nous pour nous demander d’arrêter. Nous leur avons dit pourquoi nous devons arrêter ? Ils nous ont passé le commandant; je pense commandant Coly, il s’appelle. Il nous a dit il faut arrêter parce que le préfet vient de dire que vous êtes dans le cadre d’une prospection, que vous n’avez pas d’autorisation, que vous n’avez pas le droit de faire de la propagande, qu’il faut arrêter. Nous leur avons dit que nous ne sommes pas d’accord avec l’interprétation de cette loi. Nous sommes en précampagne, nous sommes des hommes politiques responsables, nous connaissons la loi3, a expliqué le leader de Awalé.

Défections à BBY

La vague Ousmane Sonko continue d’emporter les militants de Benno Bokk Yakaar dans la ville sainte de Touba Mbacké. Ce Samedi, au village de Haliyeu, situé à quelques encablures de la ville, fief résidentiel de la tête de liste de Benno Bokk Yakaar Serigne Gallasse Kaltom Mbacké, ses proches amenés par Cheikh Ndiaye ont rejoint la coalition Yewwi Askan Wi. Présidé par le responsable de Yewwi Askan Wi, Cheikh Thioro Mbacké et l’ex Maire de Mbacké Baol Abdou Mbacké Ndao, un meeting de ralliement a été organisé à Touba Haliyeu. Selon Cheikh Ndiaye, porte-parole, et ex chauffeur de Serigne Gallasse Kaltom Mbacké,  » ils ont tous unanimement décidé de quitter Benno Bokk Yakaar, dirigé par Gallasse Kaltom, pour soutenir désormais, la liste de Yewwi Askan Wi de Touba Mbacké ». Prenant la parole, Cheikh Thioro Mbacké, a réitéré que : » comme d’habitude Macky Sall ne gagnera jamais à Touba Mbacké. Ça c’est une certitude confirmée par toutes les élections passées. Et ces législatives la confirmeront encore « Serigne Gallasse Kaltom Mbacké appelé en renfort au dernier moment par Macky Sall a du pain sur la planche. Car il risque d’être laminé dans son fief et son propre bureau de vote par Cheikh Thioro Mbacké de Pastef.

Cedeao

Le Mali va pouvoir souffler: les dirigeants ouest-africains ont levé dimanche à Accra les sanctions commerciales et financières qui étouffaient depuis janvier ce pays plongé dans une grave crise politique et sécuritaire. Il était question, depuis le 9 janvier dernier, du gel des avoirs maliens dans les banques centrales et commerciales de la Cedeao dont la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO), de la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre le pays et les autres États membres de la Cédéao, de la suspension des transactions commerciales avec Bamako à l’exception des produits médicaux et de première nécessité et du retrait des ambassadeurs de tous les pays membres au Mali. Autre mesure forte prise au cours du sommet de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), l’accord avec le Burkina Faso d’un calendrier de 24 mois avant un retour des civils au pouvoir à compter du 1er juillet 2022. Le Burkina verra ses sanctions également levées, mais la communauté ouest-africaine a décidé de maintenir ses sanctions contre Conakry. Lors du sommet, les Etats ouest-africains ont également évoqué d’autres sujets notamment la question sécuritaire au Sahel, la Covid-19.

 

Naufrage

Alors que l’on n’a pas fini d’épiloguer sur le drame de Kafountine, une pirogue en provenance de Saint-Louis, avec à son bord 189 passagers, a échoué à Dahla au Maroc. 189 candidats à la migration irrégulière en provenance de Saint-Louis (Sénégal) pour rallier les côtes espagnoles ont échoué à Dahla. C’est dans cette ville portuaire marocaine située à quelque 1.750 km de Dakar, la pirogue a échoué avec à bord ses passagers dont deux femmes et leurs bébés. L’embarcation avait quitté Saint-Louis le 29 juin dernier pour se rendre en Espagne, mais n’a pas gardé le cap. Les clandestins, des ressortissants Sénégalais et Guinéens, ont été pris en charge dans un bâtiment, pendant 48 heures. Après avoir reçu la visite de l’autorité consulaire sénégalaise, lesdits passagers ont manifesté leur volonté ferme de retourner au bercail. L’autorité sénégalaise, au micro de nos confrères de la Tfm, a annoncé que le consulat était en train de voir comment les rapatrier.

Gang démantelé à Keur Massar

Dans le cadre de son action dans la lutte contre l’insécurité à Dakar, la brigade de la gendarmerie de Keur Massar a démantelé une bande de malfrats coupables de divers actes punis par la loi. « La Gendarmerie nationale vient de mettre hors d’état de nuire une bande de malfaiteurs qui s’activait dans le vol de bétails et le trafic de chanvre indien dans la localité de Darou Salam á Keur Massar », informe-t-on dans un communiqué de presse. La même source explique qu’en effet, lors d’une opération exécutée le 23 juin 2022 dans le cadre de l’intensification des actions de sécurisation mise en œuvre par le Haut-commandement de la Gendarmerie nationale, la Brigade territoriale de Keur Massar a exploité un renseignement faisant état de la présence d’individus suspects au quartier Darou Salam. Après avoir mené ses investigations, la gendarmerie a décidé de mettre en place « un dispositif de surveillance, de filature et d’interception » qui « a permis d’arrêter treize (13) malfaiteurs parmi lesquels un récidiviste connu des services judiciaires ». Les fouilles et perquisitions opérées sur les auteurs et dans leurs domiciles respectifs ont donné des résultats positifs avec la saisie de plusieurs armes blanches, de chanvre indien, de machines à sou et de billets de banque.

 

A propos de Mor Fall

Check Also

Burkina Faso : deux soldats tués dans l'explosion d'une mine

Burkina Faso: L’Union africaine condamne le coup d’État

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), le Tchadien Moussa Faki Mahamat, a …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR