Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos
Top Infos

Top Infos Rewmi du 17/04/2024

Top Infos Rewmi du 17/04/2024: Abdoulaye Bathily démissionne de l’ONU…200 employés de la Poste licenciés…Une ‘’hausse progressive’’ des températures attendue dans les prochaines 72 heures…Grève des travailleurs de l’Hôpital régional Ziguinchor…..200 employés de la Poste licenciés…

Une ‘’hausse progressive’’ des températures attendue dans les prochaines 72 heures

Publicités

La canicule va persister dans le territoire sénégalais à cause d’une ‘’hausse progressive’’ du thermomètre au cours des prochaines soixante-douze heures, déclare l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM).

‘’En raison d’une hausse progressive des températures, la chaleur restera de mise à l’intérieur du pays, notamment dans le Centre et l’Est, où les températures maximales évolueront entre 40 et 46 °C’’, annonce-t-elle dans un bulletin transmis En raison de l’installation de la forte canicule, ‘’la fraîcheur nocturne et matinale sera moins marquée sur l’ensemble du pays’’, ajoute l’ANACIM.  Selon elle, les températures varieront entre 20 et 25 °C durant la nuit et le matin.

Pour les prochaines quarante-huit heures, les prévisionnistes tablent sur un ciel dégagé, voire ensoleillé, sur la quasi-totalité du pays, à l’exception du sud-est (Kédougou, Tambacounda et Kolda), où seront notés des passages nuageux. 

À partir de jeudi, le temps sera ensoleillé sur l’ensemble du territoire sénégalais. ‘’Les visibilités seront affectées, dans le nord et le centre du pays au cours des prochaines quarante-huit heures’’, prévient l’ANACIM. ‘’Toutefois, ajoutent ses prévisionnistes, elles seront généralement bonnes en fin d’échéance. Les vents dominants seront […] d’une intensité faible, voire modérée.’’

Abdoulaye Bathily démissionne de l’ONU

Le diplomate sénégalais, Abdoulaye Bathily, a démissionné de son poste d’Envoyé Spécial de l’ONU à Tripoli. Selon les informations de Jeune Afrique, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a accepté sa démission à contrecœur. Un an et sept mois, c’est le temps qu’Abdoulaye Bathily aura passé comme Envoyé Spécial de l’ONU à Tripoli. Nommé en septembre 2022, le Sénégalais de 77 ans a confirmé à Jeune Afrique avoir démissionné de son poste. Il était la huitième personnalité à occuper cette fonction depuis la chute de Mouammar Kadhafi, en 2011. Selon Abdoulaye Bathily, la Libye « est devenue un terrain de jeu pour rivalités politiques et que personne ne veut que l’ONU réussisse sa mission ». 

Macky Sall a rencontré le secrétaire général de l’Onu

Tout juste après la fin de sa mission en tant que Chef de l’Etat, Macky Sall a été nommé Envoyé spécial du Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète (4P). A cet effet, il informe à travers un communiqué, avoir eu un entretien avec Antonio Guterres. « Je remercie le secrétaire général de l’ONU, mon ami Antonio Guterres pour notre entretien ce 16 avril 2024 au siège de l’Organisation.

Je l’ai informé de ma mission d’Envoyé spécial du Pacte de Paris pour les Peuples et la Planète (4P). Je me réjouis de notre convergence de vues sur les sujets dont nous avons discuté et lui exprime ma gratitude pour son soutien à ma mission », a-t-il publié sur X.

Un enfant meurt calciné dans un incendie à Bambey

Le quartier Léona Sud de la commune de Bambey a été le théâtre d’une scène macabre. Un garçon âgé de 3 ans est mort calciné dans un incendie survenu dans  une maison, ce mardi, selon des sources. Le feu a été maîtrisé par les sapeurs-pompiers avec l’appui des riverains. C’est vers 13 h 45 mn que le commissariat urbain a été informé du drame. Le transport effectué sur place a permis aux policiers de constater que N. Ndiaye, né en 2021, est mort calciné dans le sinistre. Le corps sans vie a été déposé à la morgue de l’hôpital régional Heinrich Lückbe de Diourbel par les pompiers. Les causes de l’incendie ne sont pas encore déterminées, mais la police a ouvert une enquête.

Grève des travailleurs de l’Hôpital régional Ziguinchor 

Le Syndicat des Travailleurs de la Santé (SYNTRAS) du Centre Hospitalier Régional de Ziguinchor a entamé ses 72h de grève totale ce lundi 16 avril 2024. Leur courroux c’est le non respect des accords conclus avec la direction de l’établissement  » qui joue au dilatoire ». Du mardi au jeudi de la semaine prochaine, les services hospitaliers seront boycottés par les membres du SYNTRAS annoncent les syndicalistes. Alioune Sané, technicien en génie sanitaire, 2e adjoint au secrétaire général du syndicat renseigne que  » le directeur aurait pris la décision de transférer 15 millions de francs, provenant de l’augmentation budgétaire destinée aux cotisations des travailleurs, vers l’IPRES, sans que cela ne se soit encore matérialisé » dénonce le porte-parole du jour. Il ajoute dans leur complainte que  » le non-respect de l’augmentation des salaires ainsi que l’inobservation des accords concernant la réorganisation des services selon les hiérarchies et les grades…  Le SYNTRAS exprime également son indignation quant à la non-liquidation des paiements des indemnités de départ à la retraite.

200 employés de la Poste licenciés 

La crainte des travailleurs de La Poste s’est finalement concrétisée. Le nouveau directeur de la société nationale a licencié 200 travailleurs. Depuis le début de l’année, Mouhamed DIAITÉ a remercié plusieurs employés dont les contrats sont arrivés à terme. Dénonçant ces « licenciements, Gorgui Yacine BOYE, Secrétaire Général du Syndicat Libre des Travailleurs du Groupe la Poste (SLGTP) qui s’est confié à Walfnet évoque une violation du code du travail. « Certains de ces travailleurs licenciés avaient cumulé deux contrats. Donc leur limogeage serait une violation du Code du travail puisqu’ils devaient être intégrés à la Poste », a -t-il fustigé. 

200 employés de la Poste licenciés (suite)

Les syndicalistes invitent les nouvelles autorités à se pencher sur ce projet. « Nous les syndicats de la Poste, nous attendions le signal fort de l’Etat sur ce projet de départs volontaires. Mais rien n’a été mis en place. Nous pensons que désormais, ce sont les nouvelles autorités qui héritent de la patate chaude. Elles doivent s’atteler sur le dossier de La Poste le plus rapidement possible parce que rien ne va plus au sein de cette grande entreprise nationale », déclare-t-il. Rappelons qu’en 2022, le chef de l’Etat sortant Macky SALL avait déclaré qu’il fallait une structuration pour La Poste. Ainsi, l’ancien ministre Moussa Bocar Thiam avait annoncé un plan de redressement de La Poste avec le départ négocié de 2000 personnes. Toutefois, ce projet n’a pas abouti.

 

Vérifier aussi

DIOMAYE

Tabaski 2024: Le Chef de l’État Président Bassirou Diomaye Faye gracie plus de 300 détenus

A l’occasion de la fête de Tabaski, le chef de l’État Bassirou Diomaye FAYE a …