Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Top Infos Rewmi du 01 03 2023
Top Infos Rewmi du 01 03 2023

Top Infos Rewmi du 19 06 2023

Top Infos Rewmi du 19 06 2023: Au Sénégal, il y a encore des femmes qui meurent en donnant la vie. A Bakel, une jeune mariée, du nom de Fatou Keita, âgée de 26 ans, a trépassé, après son évacuation à l’hôpital de Ourossogui… Quatre morts et huit blessés dont quatre graves. C’est le bilan d’un violent choc entre deux véhicules survenu ce samedi matin, à cinq kilomètres de Fatick……..

4 morts dans un accident sur l’axe Fatick-Foundiougne 

Publicités

Quatre morts et huit blessés dont quatre graves. C’est le bilan d’un violent choc entre deux véhicules survenu ce samedi matin, à cinq kilomètres de Fatick. Il s’agit d’une collision entre un véhicule particulier en provenance de Foundiougne et un autre de type sept places qui avait quitté la gare routière de Fatick. Selon les explications du Commandant du groupement d’incendie et de secours n°3, c’est à 09 heures 07 minutes qu’ils ont été alertés pour un accident de la circulation sur la route de Fatick menant vers Foundiougne. « A 09 h 22, les moyens étaient déjà sur place », souligne-t-il, insistant sur la « violence inouïe » du choc. Sur place, les secours ont recensé douze victimes dont quatre corps sans vie et quatre blessés graves qui étaient tous coincés dans les carcasses des voitures accidentées. Parmi les victimes décédées, trois étaient aussi incarcérées. Raison pour laquelle, l’intervention a pris du temps, signale le sapeur-pompier. Qui appelle à la prudence sur l’axe Fatick-Foundiougne qui est en construction. « Cela donne envie de rouler vite mais il faut que les usagers apprennent à ne pas confondre vitesse et précipitation », lance le commandant Sada Dia.

Une femme décède, après avoir donné naissance à des triplés

Au Sénégal, il y a encore des femmes qui meurent en donnant la vie. A Bakel, une jeune mariée, du nom de Fatou Keita, âgée de 26 ans, a trépassé, après son évacuation à l’hôpital de Ourossogui, peu après qu’elle a donné naissance à des triplés. « C’est le mercredi vers 1 h du matin que Fatou a été conduite à l’hôpital de Bakel, après de vives douleurs au ventre. Elle a été ensuite évacuée à l’hôpital de Ourossogui où elle a subi une intervention chirurgicale. Elle a accouché de triplés avant de rendre l’âme », explique un membre de la famille de la défunte. Même si l’on ignore pour le moment les causes exactes du décès de la jeune maman, les triplés, qui ont été sauvés par les blouses blanches, ont finalement rendu l’âme le vendredi. Chez la famille de la défunte Fatou Keita, au quartier Dar Salam de la commune de Bakel, l’émoi et la consternation sont les sentiments  les mieux partagés. La dépouille mortelle sera rendue à la famille qui procédera à son inhumation. Fatou laisse derrière elle une famille meurtrie et un mari inconsolable. 

Macky Sall condamne l’attentat terroriste contre un lycée à l’Ouganda 

Le président de la République, via un tweet sur sa page Twitter, a « condamné fermement » l’attentat terroriste survenu hier en Ouganda. Macky Sall  a aussi prié pour les morts, après avoir présenté ses condoléances émues aux familles endeuillées et aux autorités ougandaises. Le Tweet : « Je condamne fermement l’attentat terroriste horrible contre un lycée du district de Kasese, en Ouganda. Mes condoléances émues aux familles endeuillées et aux autorités ougandaises. Paix à l’âme des victimes. »

La foudre tue un homme à Goudomp 

La cité religieuse de Baghère, frontalière à la commune de Tanaff  dans le département de Goudomp, est dans l’émoi et la consternation. En effet, cette après midi, suite à une fine pluie, le nommé Lamine Bayo, la cinquantaine révolue, a été tué par la foudre. Il était parti récupérer son mouton de Tabaski puisqu’il menaçait de pleuvoir. Sur le chemin du retour, informe notre source, son portable a sonné et c’est au moment de décrocher que la décharge électrique s’est abattue sur lui et le mouton. Ils sont décédés sur le champ. Lamine Bayo laisse derrière lui deux épouses dont une nouvelle mariée. 

Conakry accuse les autorités sénégalaises de maltraitance sur ses ressortissants

Le chef du Gouvernement de transition a évoqué des cas de maltraitance dont sont victimes des ressortissants de la CEDEAO pris, selon lui, comme bouc-émissaires dans des crises internes (allusion faite au Sénégal). « Il est désolant de constater que malgré la vision panafricaniste du président Mamadi Doumbouya qui s’est exprimé dès le 5 septembre 2021 par la réouverture des frontières guinéennes closes depuis de longs mois (à l’époque ndlr), d’autres pays s’évertuent à brimer et à maltraiter des ressortissants de la CEDEAO en les prenant comme des bouc-émissaires dans des crises internes », a déclaré ce samedi 17 juin 2023, Dr Bernard Goumou alors qu’il présidait l’inauguration d’une route régionale. Le Sénégal a été le théâtre de violences en début juin ayant fait une dizaine de morts. Suite à ces violences, plusieurs guinéens ont été expulsés du territoire sénégalais. Conakry va-t-il appliquer la réciprocité ? Dr Bernard Goumou tranche. « La République de Guinée maintiendra sa politique de panafricanisme », a-t-il déclaré. Et d’ajouter dans un ton ferme : « La république de Guinée exige que les autorités de ces pays arrêtent ces maltraitances à but populistes envers des communautés dites étrangères et d’engager très rapidement un dialogue fraternel pour la recherche des solutions appropriées avec les voisins comme il sied dans ces genres des situations », a martelé le chef du Gouvernement de Transition. 

Vérifier aussi

Football/ FA Coup: Manchester United prive Manchester City d’un doublé

Malgré plusieurs polémiques, Manchester United a créé une surprise générale. En effet, cette équipe a …