Traitement de l’infertilité masculine: Des scientifiques ont créé des testicules artificiels en laboratoire
Traitement de l’infertilité masculine: Des scientifiques ont créé des testicules artificiels en laboratoire

Traitement de l’infertilité masculine: Des scientifiques ont créé des testicules artificiels en laboratoire

Les testicules artificiels produits en laboratoire permettront d’étudier le développement des organes et les maladies associées. Ils devraient faciliter la production éventuelle de spermatozoïdes pour lutter contre l’infertilité. Des chercheurs israéliens ont réussi à créer des minuscules organes qui ressemblent aux structures tubulaires d’un testicule naturel. Les résultats de l’étude sont publiés dans l’International Journal of Biological Sciences. L’équipe de recherche a prélevé des cellules testiculaires immatures sur des souris nouveau-nées. Les cellules ont été cultivées avec succès en laboratoire pendant neuf semaines, ce qui est en théorie assez long pour permettre d’achever le processus de production de spermatozoïdes et de  d’.

Les scientifiques ne savent pas encore si ce modèle produira effectivement des spermatozoïdes, mais ils ont déjà remarqué des signes du début de la , un processus au cours duquel les  sont produits. Les chercheurs espèrent maintenant pouvoir produire des organoïdes de testicules à partir d’échantillons humains, pour traiter l’infertilité. « Le développement d’un  chez les garçons pré-pubères, suivi de traitements de  et de , entraîne la stérilité d’un garçon sur trois », écrivent-ils.

Publicités

L’objectif est de cultiver ces organoïdes à partir de  d’enfants atteints de cancer et de produire des spermatozoïdes fertiles

Le testicule est responsable de la production des spermatozoïdes et de la synthèse de la testostérone. Or, les anomalies du développement et de la fonction du testicule entraînent des troubles du développement sexuel et une stérilité masculine. Environ un homme sur douze en âge de procréer connaît des problèmes d’infertilité dans le monde. Des modèles d’organes artificiels (les organoïdes) ressemblent aux organes naturels et permettent d’étudier leur développement et les maladies associées..

 

Vérifier aussi

Incendie de Notre-Dame de Paris : Cinq ans (05) après, la cathédrale prépare sa réouverture

Cinq ans après l’incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, les …