Une élève vole les bijoux en or pour un faux diplôme

R. T. S. voulait passer en classe de Seconde avec un faux bulletin de notes. Pour avoir de quoi payer son faussaire, l’adolescente a chipé le coffret à bijoux qu’une de ses cousines avait reçu en guise de cadeau de mariage. Mais, son acte indigne n’est pas resté impuni, car elle a été mise à la disposition des éléments du commissariat de Dieupeul en même temps que ses deux acolytes pour vol et recel.  
Élève en classe de 3e, R. T. S. a eu de très mauvaises notes durant l’année scolaire. Au lieu de chercher à faire progresser son niveau, elle a décidé de falsifier son bulletin pour passer en classe supérieure. C’est ainsi que la collégienne de 17 ans a soustrait le coffret à bijoux qui a été confié à sa grand-mère malvoyante. Avisé, l’oncle de la mise en cause a esté en justice ce mardi 20 septembre 2022. A en croire le plaignant, c’est une de ses nièces qui avait reçu le coffret en guise de cadeau de mariage.
La boîte contenait un collier, une bague, un bracelet et des boucles d’oreilles. Mais, elle a été confiée à sa mère qui habite à Derklé avec la voleuse et sa femme de ménage. Le jour des faits, la mamie a déposé le coffret sur son lit. C’est à cet instant que R. T. S s’est emparée des bijoux en or. « Le lendemain, elle a demandé à ma maman de lui laisser ranger les bijoux dans l’armoire. Lorsque ma mère lui a donné carte blanche, elle a déposé le coffret dans l’armoire, sans les bijoux.
Quelques temps après, ma mère sentant que ces derniers n’étaient pas en sécurité dans la maison, elle a décidé de les confier à un proche. Elle a vérifié et a constaté la disparition des bijoux. Lorsque j’ai été informé, mes soupçons se sont portés sur R. T. S, car elle a eu à commettre d’autres larcins dans la maison », a révélé Moussa Sène qui affirme que sa nièce lui a avoué avoir subtilisé les bijoux pour acheter des notes de contrôle.
Conduite manu militari au commissariat de Dieupeul, la mineure a allégué avoir donné les bijoux à son ami Serigne Mourtalla Diallo afin qu’il les vende pour son compte.
Et ce dernier lui a versé 125.000 francs. Poursuivant, l’adolescente a confessé avoir payé 100.000 francs au gars qui devait lui établir le faux bulletin. Quant à Mourtalla, elle lui a remis une commission de 15.000 francs. Âgé de 21 berges, Mourtalla Diallo a dit aux enquêteurs avoir cédé les bijoux à 400.000 francs au bijoutier Alassane Hann. Il a donné à R. T. S. 200.000 francs qui correspond au montant qu’elle lui avait demandé. Établi au marché Tilène, Alassane Hann a déclaré avoir acquis le collier et les boucles d’oreilles pour un montant compris entre 245.000 et 250.000 francs. Pour ce qui est de la bague et du bracelet, il a argué les avoir achetés à 250.000 francs.
Néanmoins, Hann n’a pas révélé l’identité de son client qui aurait acquis tout le butin à 600.000 francs.

A propos de Mohameth

Check Also

Keur Massar: L'effondrement d'un bâtiment fait 02 morts

Effondrement à Kaolack : un boulanger arrêté

Du nouveau dans l’effondrement d’un immeuble survenu à Kaolack. Une première arrestation a été enregistrée …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR