Utilisation des Nervis: Macky prévient les acteurs politiques
Utilisation des Nervis: Macky prévient les acteurs politiques

Utilisation des Nervis: Macky prévient les acteurs politiques

Le président de la République, Macky Sall, a effectué sa prière de la Tabaski 2022, à la Grande Mosquée de Dakar, en compagnie de certains membres de son gouvernement.

Après avoir effectué sa prière à la Grande Mosquée de Dakar en ce jour de la Tabaski, le chef de l’État a abordé la campagne électorale qui s’est ouverte le 10 juillet pour le compte des élections législatives du 31 juillet 2022. Il a invité les acteurs politiques à promouvoir la paix et à bannir. Macky Sall a appelé tous les acteurs politiques pour leur rappeler que « la période de la campagne électorale n’est pas une période de non droit, que la violence doit être bannie».

« Nous allons entamer ce jour, la campagne électorale pour les élections législatives du 31 juillet. C’est l’occasion de rappeler que la période de la campagne électorale n’est pas une période de non droit », a-t-il déclaré. Avant de poursuivre : « la violence doit être bannie et l’État restera vigilant pour que cette période soit une période de campagne électorale et non celle d’une campagne de violence et que tous les citoyens qui le désirent puissent se rendre aux urnes et exprimer leur vote. Comme nous l’avons toujours fait ». Il demande d’éviter le croisement des caravanes, les bagarres, entre autres. « Les instructions ont été données au ministre de l’Intérieur, au ministre des Forces armées, pour que la sécurité soit assurée partout sur le territoire national et que le vote se passe dans le calme et dans la sérénité », a dit Macky Sall. Selon lui, l’État va agir face aux gens qui vont recruter des nervis du côté de la majorité et de l’opposition. « Les candidats doivent savoir qu’ils sont en concurrence.

Le Sénégal doit dépasser la situation de tension en période électorale. Les candidats doivent mener leur campagne sans difficulté. Le jour de l’élection, c’est aux citoyens de choisir et le Sénégal sort encore victorieux à l’issue de cette échéance électorale », a-t-il aussi soutenu. Pour finir, le président sénégalais a rappelé que le Sénégal, grâce à sa diversité, a toujours été caractérisé par la concorde, en souhaitant que nous puissions continuer à vivre dans l’harmonie, dans la diversité et l’unité. A l’occasion, il a demandé à tous les Sénégalais de ne pas oublier la Covid-19 qui, malgré une faible baisse les mois derniers, a repris sa montée. Il a, de même, abordé la crise mondiale causée par la guerre en Ukraine qui a entraîné des conséquences socio-économiques partout dans le monde.

Le Covid s’est invité dans son discours. Et le président de la république a appelé les Sénégalais à prendre leurs précautions face au rebond de la maladie. Il  a, par la suite, évoqué la guerre en Ukraine qui a entraîné des conséquences socio-économiques et dont le Sénégal n’est pas épargné. « Je voudrais aussi prier pour la paix dans le monde, la paix en Ukraine.  Parce que cette guerre est en train de créer des situations dramatiques dans le monde. Des conséquences économiques et sociales sans précédent.

Donc, tout traitement porté aux conséquences de la guerre ne sera qu’un traitement, a postériori, nous devons tout faire, et la communauté nationale et internationale doit se mobiliser », a-t-il déclaré. Il a invité les deux Présidents Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky ainsi que tous les chefs d’Etat des pays acteurs de cette crise de privilégier la désescalade et d’arriver à un accord de paix qui permettent au monde d’éviter les souffrances que nous vivons présentement à travers la planète.

MADA NDIAYE

 

Vérifier aussi

Lever des sanctions financières contre la Guinée ainsi que des restrictions contre le Mali

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a indiqué, dimanche 25 février, …