Xew Xew
Xew Xew

XEW XEW REWMI DU 29 04 2022

XEW XEW REWMI DU 29 04 2022: L’enquête sur le meurtre d’Anta Ndiaye retrouvée morte dans un bâtiment en chantier à Bargny connait un nouveau développement….Après avoir chassé les rebelles de leurs bases dans le Nord Sindian, situé le long de la frontière entre le Sénégal et la Gambie, l’Armée a lancé la traqué contre les trafiquants de drogue….

Découvertes macabres

Publicités

Une série de découvertes macabres a eu lieu dans la région de Matam (nord-est). Trois corps sans vie ont été retrouvés séparés dans la commune d’Orkodiéré. Le premier corps sans vie a été retrouvé flottant dans les eaux du Fleuve Sénégal. La victime, un jeune homme de 25 ans, a perdu la vie après le chavirement d’une embarcation de fortune où il y avait neuf (09) passagers, tous des pêcheurs. Le corps sans vie en état de putréfaction très avancée a été retrouvé après 48 heures de recherches par les sapeurs-pompiers.  Alors qu’une enquête est ouverte pour déterminer les circonstances de ce drame, les gendarmes ont été alertés d’une autre découverte macabre au village de Goumal. Un enfant de sexe féminin de 8 mois a été retrouvé mort dans un puits fermé. Au même moment, un autre signalement a été fait dans la même localité de Goumal. Non loin de la découverte du corps sans vie du bébé, un octogénaire est retrouvé pendu dans sa chambre.

Chanvre indien

Après avoir chassé les rebelles de leurs bases dans le Nord Sindian, situé le long de la frontière entre le Sénégal et la Gambie, l’Armée a lancé la traqué contre les trafiquants de drogue. Les FDS ont encore saisi plusieurs tonnes de chanvre indien dans des bases rebelles conquises récemment le long de la bande frontalière avec la Gambie. Au village d’Elol et dans ses alentours, 74 sacs de chanvre et 56 bidons de graines ont été découvertes. A Massaran, une autre base rebelle conquise, 12 sacs de chanvre de 50 kilogramme, 9 bidons de 20 litres, 5 autres bidons de 5 litres remplis de semences de chanvre, ainsi que 107 cornets d’un kilogramme ont été saisis.

Chanvre indien (Bis)

Dans le cadre de ces opérations, 53 sacs ont été découverts à Guinea Djadjoubé, un village sur la bande frontalière. 46 autres sacs ont été saisis dans le village de Djoundji. Dans le Nord Massaran, un total de 66 sacs de 50 kilogrammes et cinq bidons de 20 litres remplis de graines de chanvre en guise de semences ont été aussi incinérées. La drogue a été saisie sur le chef de village Malamine Badji, réputé être un grand trafiquant de cannabis. Né en 1970, Badji est marié à deux épousés et est père de quatre enfants. A rappeler que l’armée avait saisi 870 tonnes après la destruction de plusieurs champs de chanvre indien dans le Nord Sindia appartenant aux rebelles. Un Gambien nommé Landing Diémé a été arrêté avec 160 kilogrammes de chanvre indien.

Fillette tuée à Bargny

L’enquête sur le meurtre d’Anta Ndiaye retrouvée morte dans un bâtiment en chantier à Bargny connait un nouveau développement. La piste d’une vendetta amoureuse a été agitée pour justifier le mobile du crime. Mais cette version de  Th. Mboup, une cousine de la défunte Anta Ndiaye servi aux enquêteurs est cousue de fil blanc. Th. Mboup est passé aux aveux, avec force détails. Il ressort de son audition que c’est effectivement Mamadou Bâ alias « Memeu » qui a étranglé la victime Anta Ndiaye. En effet, d’après Th. Mboup, Memeu et elle étaient en pleins ébats sexuels quand la petite les a surpris.  Ne voulant pas être dénoncés, Memeu a étranglé la petite Anta Ndiaye. Th. Mboup a ajouté qu’elle a même aidé le mis en cause à étrangler la victime. Elle est, en réalité l’amante de Memeu, puisqu’elle a avoué avoir entretenu un rapport sexuel avec lui, sous le regard de l’enfant. Agé de 17 ans, le présumé meurtrier se nomme Mamadou Bâ. Surnommé « Memeu », il exerce le métier de tailleur et habite le même quartier Bargny Kipp que la défunte. Les premiers constats de la Police attestent que la fille a été tuée de manière violente. A preuve, du sang coulait encore de son nez alors que des traces de blessures étaient visibles sur son cou et au niveau au de sa nuque.

Gare de Dakar

Un drame, qui serait le premier du TER, a failli se produire à la gare de Dakar, le lundi 25 avril 2022. En effet, une jeune dame a failli se faire électrocuter. La jeune dame d’environ vingt-cinq (25) ans a perdu son ticket de voyage qu’elle venait de valider, au moment où elle attendait le train. Habillée en wax, voilée, un môme d’environ six [6] mois sur le dos, elle a vu son billet tomber sous les rails. Sans réfléchir, ni mesurer le danger, l’innocente maman se dirigea vers les rails, elle s’apprête à sauter à l’intérieur du «fossé» pour récupérer son ticket de voyage. Au même moment, sous le regard des passagers avertis, des cris d’alerte fusent, un des hommes préposés à la sécurité se précipite à son secours, ce qui fera reculer la dame. Le malheur a pu être évité de justesse car elle serait électrocutée par la forte intensité du courant, sans oublier le risque que le train la surprenne à l’intérieur. Heureusement pour tous, elle est sauvée, avec son bébé.

COVID 19

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a déclaré, hier, un cas positif au coronavirus, sur 686 tests virologiques effectués, soit un taux de positivité de 0, 14%. Le cas positif issu de la transmission communautaire a été enregistré dans le département de Dakar, rapporte le ministère dans son bulletin quotidien, consacré à l’évolution de la pandémie au Sénégal. Il indique qu’un patient suivi a été testé négatif et déclaré guéri. Selon le ministère, aucun décès n’a été signalé au cours des dernières 24h. Il n’y a pas non plus de cas grave pris en charge dans les services dédiés.  85 994 cas ont été déclarés positifs dont 84011 guéris, 1966 décédés et 16 sous traitement actuellement. Le nombre total de personnes vaccinées contre la maladie s’élève à 1 465 683.

Vérifier aussi

Environnement: Pourquoi la baisse de la pollution de l’air aggrave le réchauffement de la planète ?

Plusieurs études scientifiques ont récemment confirmé le rôle joué par la baisse de la pollution …