Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Braquage sur l'axe Dahra- Louga: Le chauffeur blessé et son véhicule emporté
Braquage sur l'axe Dahra- Louga: Le chauffeur blessé et son véhicule emporté

Agression aux Maristes : Un homme délesté de 12 millions à la sortie d’une banque

Le nommé Abdoulaye S. a été pris à partie par deux agresseurs qui ont brisé son bras, avant de le dépouiller de 12 millions francs. Identifié par la victime, l’un des malfaiteurs présumés a été appréhendé par les éléments de la gendarmerie de Hann. 
Mis en cause dans l’agression du nommé Abdoulaye S., Idrissa S. a été renvoyé devant la chambre criminelle de Dakar où il répondait des faits de vol en réunion avec usage de moyen de locomotion et port d’arme. Dans sa plainte déposée à la gendarmerie de Hann, la victime a rejoué le film de l’attaque. Abdoulaye S. a renseigné qu’à la date du 6 mai 2019, alors qu’il était en compagnie de son fils, il a retiré 12 millions dans une banque, sise à Hann Maristes. Au retour, il a été agressé par deux individus à bord d’une moto, lesquels se sont emparés de son sac contenant les 12 millions francs. Le plaignant a ainsi décrit l’un des malfaiteurs qui, d’après lui, était armé de coupe-coupe. Suite à cette description, Idrissa S. a été interpellé par les pandores. À l’enquête et devant le magistrat instructeur, l’accusé s’est lavé en grande eau. Connu du milieu interlope, Idrissa S. a réitéré ses dénégations à la barre, après quatre années de détention préventive. « Les gendarmes ne m’ont pas montré la vidéo qui m’incrimine. Ils se sont fondés sur mon passé pénal », s’est-il offusqué. Dans ses observations, l’avocate de la société a souligné que la vidéo de la banque n’a pas permis d’identifier le mis en cause qui portait un capuchon. Pour autant cela ne constitue pas une faiblesse du dossier dès lors que la victime a identifié formellement l’accusé qu’il a eu à rencontrer à deux reprises. « Devant le juge d’instruction, Abdoulaye S. a dit que l’accusé était détenteur d’une machette et était accompagné d’un autre individu. Ils l’ont repoussé. C’est pourquoi son bras s’est fracturé. Il a eu une interruption temporaire de travail de 30 jours », a fait observer le Ministère public qui a sollicité cinq ans de réclusion criminelle. De l’avis de Me Abdoubacry Barro de la défense, l’enquête n’a pas été menée avec objectivité. « Comment la description d’une personne encagoulée peut mener à Idrissa S.? C’est de l’arbitraire ! », a lâché l’avocat. Son confrère Me Ousseynou Ngom a avancé que le plaignant s’est rendu compte que l’accusé n’est pas son agresseur. C’est pourquoi il s’est désisté de sa constitution de partie civile. Délibéré le 18 avril 2023.

Vérifier aussi

telechargement 18 1

Série de meurtres : La population de « Diembering « est sous le choc

La commune de Diembering, habituellement paisible et prisée pour son attrait touristique, est confrontée à …