Agression d'un journaliste de DAKARACTU à Kaolack: L’APPEL pointe du doigt la responsabilité de Serigne Mboup
Agression d'un journaliste de DAKARACTU à Kaolack: L’APPEL pointe du doigt la responsabilité de Serigne Mboup

Agression d’un journaliste de DAKARACTU à Kaolack: L’APPEL pointe du doigt la responsabilité de Serigne Mboup

À travers un communiqué daté du 24 janvier, l’Association des Éditeurs et Professionnels de la Presse en ligne condamne l’agression subie par un journaliste de Dakaractu dans l’enceinte de la mairie de Kaolack. Ainsi, l’association compte soutenir Dakaractu dans sa plainte contre les personnes chargées de la sécurité du maire de Kaolack, Serigne Mboup.

L’APPEL, en compagnie de Dakaractu va traduire les chargés de la sécurité du maire de Kaolack devant la justice suite à l’agression subie par un journaliste de Dakaractu dans les locaux de la mairie. En effet, lors du vote du budget de la mairie, un journaliste en l’occurrence Moussa Fall, correspondant de Dakaractu à Kaolack a été malmené par les chargés de la sécurité si on s’en tient au communiqué de l’APPEL.

Ainsi, L’Association des Éditeurs et Professionnels de la Presse en ligne voit derrière cette agression une tentative d’intimidation des journalistes et des techniciens des médias. Mais pour l’association, l’agression de journaliste est devenue la marque de fabrique des  partisans de Serigne Mboup « À Kaolack, c’est devenu un sport favori des partisans du maire, Serigne Mboup qui ne tolère aucune alternative. Il faut impérativement être favorable à l’édile, lui tresser des lauriers ou subir la foudre de ses nervis.

Dans un État démocratique où la liberté de presse est un acquis de haute lutte, la liberté d’informer et d’investiguer des journalistes n’est pas négociable », lit-on dans le communiqué. Mieux, l’APPEL alerte dans son communiqué sur ce qu’elle appelle « les dérives autoritaires et anachroniques » de Serigne Mboup qu’elle dit vouloir avoir des journaux, radios et presse en ligne à sa guise. C’est dans cette perspective que l’association saisit officiellement le ministre de l’intérieur et sa tutelle en charge de  communication afin que le maire de Kaolack soit rappelé à l’ordre.

L’APPEL annonce également que le journaliste agressé s’en est sorti avec un traumatisme et des blessures qui lui ont value un certificat médical. C’est pour cette raison que l’Association des Éditeurs et Professionnels de la presse en ligne annonce qu’elle va appuyer Dakaractu dans sa plainte contre les trois agresseurs et compte apporter son soutien au journaliste agressé.

 

A propos de Mor Fall

Check Also

affaire "SWEET BEAUTY":

Affaire Sweet Beauty : Contre le Procès, les localités d’Oussouye, Mbour, Kolda, Sédhiou appellent à la résistance

Sweet Beauty, invalidation candidature Ousmane Sonko en 2024, 3e mandat, les Patriotes se braquent et …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi Actu

GRATUIT
VOIR