Amira Abed : « La musique est loin d’être simple»

La chanteuse d’origine libanaise Amira Abed fait frissonner les nostalgiques. À 20 ans seulement, cette jeune chanteuse a le don de bercer les férus et autres adeptes de la musique classique. Elle a été révélée au grand public avec son single ‘’Chéri Coco’’, une chanson  de Pape Djiby Bâ, qu’elle a parfaite quarante-huit ans après. Prometteuse, elle allie la richesse des mélodies et les sonorités contemporaines aux canons du folk. Pleine de talent, Amira a pris confiance en elle. Hyperactive et déterminée, l’étudiante a su s’affirmer de la tête aux pieds.  Ses chansons ne sont pas seulement que du rythme : elles parlent aussi de choses sérieuses. Dans cet entretien, la jeune artiste nous parle de ses projets, de sa carrière musicale…

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans la musique ?

Je me suis lancée dans la musique car je l’ai toujours aimé  et le chant est une passion pour moi. J’ai intégré, à l’âge de 15 ans, la chorale du lycée d’excellence Thierno-Seydou-Nourou-Tall, à Dakar. J’ai participé à un concours où il fallait reprendre le morceau « Jaloux » de Dadju, en prélude à un concert qu’il devait donner à Dakar. J’ai été la gagnante, et cela m’a donné l’occasion de chanter avec lui, lors d’une émission de télévision.

Qui vous a inspiré à faire de la musique ?

Je n’ai pas eu d’inscription particulière car la musique en tant que telle a toujours fait partie de ma vie, je la vis. La chanteuse américaine Rihana fait partie de mes idoles, mais le rappeur sénégalais Abdou Lahat Thioune, plus connu sous le nom d’artiste de Jahman X-press, est mon ‘’modèle’’. Mon chanteur préféré, c’est Jahman X-press. J’aime ses écrits, j’ai eu la chance de le connaitre. C’est un modèle’’.

Comptez-vous faire une carrière musicale ?

En effet. Je compte faire carrière dans la musique  inchallah.

Quel est votre niveau d’études ?

Je suis étudiante en deuxième année d’anglais à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Pouvez-vous nous parler de votre vie de musicienne et les études ?

Malgré le fait que ça ne  soit pas simple la plupart du temps, j’aime  allier musique et études car je tiens à obtenir mes diplômes et aussi avancer davantage dans ma carrières musicale. 

Pensez-vous faire une tournée nationale ou internationale ?

Oui. Des tournées nationales et internationales se feront certainement. 

Comment voyez-vous le showbiz sénégalais ?

Honnêtement, je n’ai pas encore cette expérience du show-business ; je suis plus dans l’artistique, dans la création et la recherche musicale. Mais de ma petite expérience, la musique est loin d’être simple, que ce soit au Sénégal ou ailleurs. Au Sénégal on voit l’émergence d’une nouvelle scène. C’est très positif !

Quels sont vos projets ?

 Je travaille sur mon projet artistique, j’enregistre beaucoup, on fait beaucoup de studios avec des producteurs d’ici et d’ailleurs. Ya aussi un projet assez atypique avec Jahman, on espère finir dans quelques mois.

Pourquoi avez-vous repris la chanson « Chérie coco » de Pape Djiby Bâ ?

On peut dire que « Chéri Coco » est l’élément déclencheur  qui m’a montré  le chemin vers la musique. Cette chanson m’a fait comprendre que j’avais  la possibilité de vivre la musique plus intensément  et je m’y plais bien. 

Et la reprise de la chanson « 7 seconds » de Youssou Ndour

Jahman comme moi, sommes très admiratifs du parcours et de la carrière de Youssou Ndour. Nous avons décidé de faire une reprise en guise d’hommage et « Seven Seconds » c’était non seulement un de ses gros succès mais aussi le morceau qui nous allait le mieux. Je suis très contente d’avoir repris ce classique en plus de l’interpréter avec Youssou Ndour.

ANNA THIAW

Check Also

Sidiki Diabaté libre

C’est une information de dernière minute. En prison depuis le 21 septembre dernier, le prince …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rewmi

GRATUIT
VOIR