Nouvelles mesures du Chef de l'Etat: Y'en a qui sont toujours à la traine
Nouvelles mesures du Chef de l'Etat: Y'en a qui sont toujours à la traine

Aprés les 40 morts à Kaffrine et 1000 milliards volés: Macky Sall est obligé de couper des têtes

Le remaniement , rien que le remaniement car le Président Macky Sall n’a pas le choix. Après les derniers scandales qui secouent le Sénégal. Le changement radical du gouvernement s’impose. Le Chef de l’Etat devra opérer un profond réaménagement du gouvernement Amadou Ba, en limogeant les ministres impliqués dans les différents scandales.

Après les derniers scandales qui secouent le Sénégal, un remaniement du gouvernement s’impose au Président Macky. Un remaniement qui lui permettra de limoger ou de changer tous les ministres suspectés de détournement ou d’insuffisance de résultats, d’aller répondre à la justice.

Publicités

En premier le premier ministre, Amadou Ba entame les procédures en rassurant les Partenaires techniques et financiers (PTF) regroupés au sein du G50, de suivre les recommandations de la Cour des comptes sur les milliards détournés.

Si ce n’est pas le rapport de la Cour des comptes décriant une mal gouvernance sur la gestion des 1000 milliards Fcfa alloués pour alimenter les fonds destinés aux secours dans le cadre de la Covid-19, c’est le dernier accident de la route survenu sur la route de Kaffrine. L’accident routier le plus meurtrier dans l’histoire du Sénégal avec son lot de 40 morts.

Face aux bailleurs de fonds qui s’inquiètent également, le Président de la République Macky Sall se trouve interpellé au premier plan car Jamais le gouvernement du Sénégal n’a été acculé à ce point suite au scandale ayant frappé la gestion des 1000 milliards FCFA sur la Covid-19. Il ne saurait y avoir de favoritisme dans ces différents dossiers. Non seulement, toutes les autorités étatiques impliquées dans ces différents scandales doivent être limogées mais doivent être poursuivies sur le plan judiciaire.

Le gouvernement est très attendu. Il ne faudrait pas que les lampistes soient les seuls à payer à propos de ce carnage financier. Il y va de la transparence à travers le traitement de ces différentes affaires. Macky Sall est dos au mur. Il ne peut plus reculer. Toute l’opinion nationale et internationale l’attend sur la suite à donner dans ces affaires. Des sanctions sont attendues de lui. D’où donc, la question du remaniement ministériel qui s’impose. Tous les ministres fautifs sans aucune exception, doivent quitter le gouvernement. Ce qui ne fera que rassurer toute l’opinion nationale et internationale.

Vérifier aussi

GO: A son tour, Guèye l’original se casse 

C’est vrai. Avec toutes ces histoires qui ont précédé la présidentielle et le départ plutôt …