Armes saisies au Port: Comment la Douane le navire « Eolika »

C’est un dossier béton que les douaniers qui ont même exploité une caméra du surveillance de Dubaï Port World, ont ficelé.

Publicités

Les douaniers ont découvert que le navire « Eolika » transportait 1356 tonnes de tôles et plaques laminées à chaud et froid ainsi que des tôles galvanisées dans deux cames; mais aussi et surtout trois containers placés côte à côte dont les numéros ont été retapés et modifiés avec de la colle.

Pire, les images de la vidéosurveillance montraient deux membres de l’équipage, ovhuk Vitaly, Podgorodetskyi et Trofimov Vadym  trafiquant en pleine nuit les numéros des containers en les décollant et recollant à l’aide d’autocollants.

Les douaniers ont dénombré deux millions unités de balles réelles de calibre 5,56 mm soit une valeur de 2500000000 Fcfa ; cent mille unités de balles à blanc de calibre 5,56 mm soit une valeur de 5000000 Fcfa et un million cent mille unités de balles réelles de calibre 9mm pour une valeur de 831000000 Fcfa. Ce qui fait un total de plus de 3 milliards Fcfa

Venu d’urgence d’Athènes (capitale de la Grèce), Theodore Rellos, responsable de Marine Corp et Designate persona shore manager du navire a été arrêté.

Au-delà de la procédure pénale, la Douane réclame 14,066 milliards Fcfa à l’équipage du « Mv Eolika ».

Vérifier aussi

Enseignement Supérieur: L’UCAK et l’UASZ scellent une convention de partenariat

Le président du Conseil académique de l’université  Cheikh Ahmadoul Khadim (UCAK) de Touba, Mor Faye …