Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

Conflit foncier à Mbèye: La bataille pour la terre sonne à Bambilor

Mbèye, un village situé dans la commune de Bambilor, près de Rufisque à Dakar, est le théâtre d’un conflit foncier qui menace la survie de ses habitants. Ce village a une histoire riche, remontant à plusieurs décennies, mais cette histoire est aujourd’hui en danger en raison de l’accaparement présumé de terres par Serigne Souhaibou Seck. Les terres fertiles de Mbèye étaient essentielles pour la subsistance de la population locale, principalement axée sur l’agriculture.

La situation actuelle à Mbèye est principalement liée à Serigne Souhaibou Seck, accusé d’accaparer plus de 21 hectares de terres. Cette appropriation a engendré une menace imminente de démolition des champs et des bâtiments appartenant aux habitants. Ces terres agricoles convoitées sont devenues un enjeu central pour la population locale, qui voit ses moyens de subsistance gravement menacés.

Publicités

Face à la menace de perte de leurs terres, les habitants de Mbèye se sont mobilisés. Ils ont organisé des manifestations violentes pour exprimer leur détermination à empêcher les démolitions des terres et des bâtiments. Cela a conduit à des affrontements tendus entre les manifestants et les forces de l’ordre, qui ont réagi en lançant des grenades lacrymogènes pour disperser la foule. Plusieurs jeunes ont été arrêtés au cours de ces événements. Certains ont même saccagé le conseil municipal de la commune de Bambilor en signe de protestation.

Serigne Souayibou Seck, principal concerné dans ce conflit foncier, a affirmé avec force que l’acquisition de ces terres en 2016 était légale. Il a présenté le titre foncier numéro 1975 de Rufisque, appartenant à l’État du Sénégal, pour confirmer sa propriété sur une parcelle de 22 hectares, 3 ares et 83 centiares à Bambilor. Il a également souligné qu’il avait payé près de 200 millions de francs CFA pour les impenses liées à cette acquisition.

La Direction de la Surveillance et du Contrôle du Domaine (DESCOS) a confirmé la validité des droits de propriété de Serigne S. Seck en se rendant sur place le jour des affrontements. Les autorités avaient initialement suspendu les travaux sur le site en raison de litiges fonciers concernant le titre foncier 1975, mais après des vérifications minutieuses, il a été confirmé que Serigne Seck était dans son droit en prenant possession de son terrain. Cependant, derrière ce conflit foncier apparent, il semble y avoir un véritable scandale sous-jacent. Les populations de Mbèye, dirigées par Assane Beye, accusent Serigne Souayibou Seck d’accaparer illégalement des terres qui appartenaient légalement à des citoyens sénégalais. De son côté, Serigne S. Seck prétend que ce sont Assane Beye et des tiers à qui il aurait frauduleusement vendu des terrains sur des parcelles qui ne lui appartenaient pas. Cette affaire complexe révèle des enjeux fonciers profonds et souligne l’importance d’une enquête approfondie pour établir la vérité et résoudre ce contentieux.

Suite à ces évènements, le maire de Bambilor, Ndiagne Diop, n’a pas tardé à régir. Il condamne fermement l’arrestation des jeunes de Mbèye et demande instamment à l’État l’annulation immédiate et sans délai des baux portant sur les titres fonciers 1975R.

Le maire jure devant le public qu’il n’est impliqué ni de près ni de loin dans l’affaire foncière qui oppose la population de Mbèye au promoteur Souayibou Seck. Il affirme n’avoir jamais vendu de terrain appartenant à autrui.

Vérifier aussi

Noyades au niveau des plages : 07 corps découverts par des Maîtres nageur.

La mer continue de prendre des vies. Cette fois-ci, deux collégiens qui ont été déclarés …