Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Crise mondiale : Les opérateurs économiques s'unissent autour d'un collectif
Crise mondiale : Les opérateurs économiques s'unissent autour d'un collectif

Crise mondiale : Les opérateurs économiques s’unissent autour d’un collectif

Le Collectif des acteurs pour le patriotisme économique au Sénégal (CAPES) a été mis en place samedi pour soutenir l’Etat dans le développement économique. Selon leur secrétaire général, Babacar Ndiaye, l’objectif est de faire face aux impacts de la Covid19, de la mondialisation et de la guerre en Ukraine.

La Covid 19 a fortement impacté les entreprises sénégalaises, en sus de la guerre en Ukraine. Pour faire face à cette situation, les opérateurs économiques ont mis en place le Collectif des acteurs pour le patriotisme économique au Sénégal (CAPES). « Ce collectif a été créé pour soutenir l’Etat dans son développement économique, a fait savoir Babacar Ndiaye, le secrétaire général de la structure, lors de son assemblée générale constitutive. Notre structure regroupe des opérateurs économiques issus de toutes les régions du pays pour aider l’Etat à déceler les problèmes qui peuvent impacter le développement économique, pour qu’il puisse rectifier. »

Publicités

De son avis, lui et ses collègues restent des sentinelles pour dire à l’Etat ce qui ne marche pas. « La mise en place de notre collectif découle d’un regard évaluatif sur bien des causes de dysfonctionnements de structures ayant pour ambitions initiales de répondre aux problématiques du développement endogène. Il s’appuie sur la vocation de favoriser plus qu’une inclusion mais une intégration par des dispositions de gouvernance articulant implication et représentation » , tient-il à préciser. Babacar Ndiaye réclame toutefois, que les entreprises sénégalaises aient accès aux marchés publics. « Ces marchés publics sont constitués des impôts des Sénégalais.

Par conséquent, les locaux doivent être les premiers à en profiter. Nous ne sommes pas dans la dynamique de chasser les sociétés étrangères. Mais aux Etats-Unis, par exemple, ils vous disent ‟America First”. En France, les normes mises en place ne permettent pas aux étrangers de s’y implanter facilement » , renseigne Babacar Ndiaye.

 NGOYA NDIAYE

Vérifier aussi

images 1 1

Gestion de l’eau de Sénégal : Ousmane Sonko demande des explications au directeur de l’ONAS : « où sont passés les 60 milliards ? Il me faut un rapport détaillé… »

Ousmane Sonko est toujours dans sa logique du  » Dioubeul, Leral » . Ce dernier n’est …