Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Cambriolage à Dieuppeul : 2 gangs démantelés par la police
Cambriolage à Dieuppeul : 2 gangs démantelés par la police

Détournement de 70 MILLIONS FRANCS: Le commerçant évoque un braquage

Soupçonné d’avoir simulé un cambriolage pour s’emparer des 70 millions de francs de son employeur, le commerçant Abdou Latif D. a été condamné hier, à un an de prison ferme. Déclaré coupable d’abus de confiance, le prévenu, marié et père de deux enfants, a été jugé à l’audience des flagrants délits de Dakar. Abdou Latif D. et Ousmane S. étaient liés par une relation d’affaires. Depuis cinq ans, le premier nommé était chargé de distribuer les téléphones portables de son collaborateur et de reverser les produits de la vente chaque semaine.

Dernièrement, Ousmane S. a constaté que son employé avait eu beaucoup de manquants. Ainsi, il a décidé de faire un inventaire, avant de se séparer de lui. C’est dans ces circonstances qu’Abdou Latif D. a déclaré à sa victime que l’appartement qui lui servait de dépôt a été visité par des cambrioleurs qui ont emporté 31,8 millions de francs. Mais, Ousmane S. avait du mal à croire à cette version. Il a immédiatement porté plainte pour abus de confiance.

Arrêté, puis écroué le 3 novembre dernier, Abdou Latif D. a été présenté hier, au juge du tribunal des flagrants délits de Dakar. Marié et père de deux enfants, l’homme de 32 ans a soutenu mordicus avoir été victime d’un braquage. « J’ai reçu les 31 millions de francs durant le week-end. Je devais les verser dans le compte de la partie civile le lundi. Entre-temps, des malfaiteurs se sont invités dans l’appartement, avant de s’emparer de l’argent qui se trouvait dans un coffre. Après ma plainte, les enquêteurs se sont déportés sur les lieux pour procéder aux constatations d’usage », a confié le commerçant qui a reconnu devoir un autre montant de 35 millions francs à son employeur. « Je n’ai pas encore recouvré ces fonds », a-t-il précisé.

Cependant, le prévenu a fait une proposition de paiement. « Mon épouse est prête à mettre sur la table 5 millions de francs en guise d’acompte. Après mon élargissement, je peux payer le reliquat dans un délai de 18 mois. J’avais même fait un prêt de 25 millions de francs pour éponger une partie de la dette », fait-il savoir.


De son côté, Ousmane S. a affirmé que le prévenu faisait de la surfacturation. « J’ai aussi découvert que certains clients ne lui devaient rien. Lors de la perquisition à son domicile, les enquêteurs ont saisi plus de 200 téléphones et 4 millions de francs », a révélé la partie civile qui a évalué son préjudice à 70 millions 302 mille francs. « Je suis acculé par mes fournisseurs et les banques. Je veux qu’il rembourse l’intégralité du préjudice », a lâché le plaignant. Le parquet a, pour sa part, requis un an ferme. Car, dit-il, aucun élément de la procédure ne prouve qu’il y a eu vol. Pour la défense, il y a eu bel et bien un fait justificatif. « Une plainte a été déposée et les enquêteurs se sont rendus sur les lieux. Il n’y avait plus de confiance, c’est pourquoi la partie civile a porté plainte », a fait observer Me Lô qui a plaidé la relaxe au bénéfice du doute. Persuadé de la culpabilité du prévenu, le juge a prononcé une peine ferme d’un an. Pour la réparation du préjudice, Abdou Latif D. doit débourser 70 millions de francs.

Vérifier aussi

3ac69ffbb1ed2787de4697b3fe6fd5dd310e1de4

Après Camp Pénal, des détenus de la prison de Ziguinchor en grève de la faim ce lundi

Après les séries de contestations des plusieurs détenus dans les prisons du Sénégal, des prisonniers …