Dialogue national: Mamadou Diop Decroix souligne l’importance de cette rencontre

Mamadou Diop dit ”Decroix”, candidat recalé à l’élection présidentielle, a souligné, lundi, la nécessité pour l’ensemble des acteurs politiques, de discuter afin de sortir le pays de l’impasse dans laquelle il est plongé, depuis l’annonce du report de l’élection présidentielle du 25 février 2024.

Mamadou Diop Decroix, candidat recalé et membre du Front démocratique pour une élection inclusive a fait le déplacement, ce lundi 26 février 2024 à Diamniadio, pour prendre part au dialogue national. Face à la presse, il indique : « Mais depuis quand est-ce qu’on réunit dans une salle des gens qui sont d’accord pour négocier ? Ça n’existe pas dans l’histoire de l’humanité. C’est des gens qui ne sont pas d’accord qui se réunissent pour discuter.

Publicités

‘’On doit s’asseoir et discuter sur ce qu’il faut faire pour sortir le pays de cette impasse, dans la paix et la stabilité. C’est ça notre position’’, a-t-il déclaré à son arrivée au Centre de conférences internationales Abdou Diouf, où doit se tenir à partir de 16 heures, les travaux du dialogue national appelé par le chef de l’Etat, avant de fixer une nouvelle date pour l’élection présidentielle.

‘’Là-dessus, nous ne cherchons pas à plaire où à déplaire. La politique n’est pas une blague, il y a quelques mois, nous avions la même position sur le Conseil constitutionnel’’ a-t-il indiqué.

Pour le leader de la liste And- Jefal senegal, les acteurs politiques doivent discuter, pour trouver des formules permettant d’aller vers une élection dans les meilleurs délais.

‘’Je suis politique, mon rôle c’est de voir comment on peut sortir le pays de l’impasse, dans la paix, la tranquillité et dans la sécurité’’, a-t-il fait valoir, en réaffirmant l’importance d’aller vers une élection qui n’exclut pas les candidats remplissant les conditions.

Vérifier aussi

Exposé pour une vente aux enchères: Le cri d’alarme des amis de Léopold Sédar Senghor contre la dispersion de sa bibliothèque

Ils se mobilisent pour que la bibliothèque du poète et ancien président du Sénégal ne …