Elle fait emprisonner son mari qui a arnaqué son frère de 12 millions francs

Mouhamadou N. est traduit en justice par son épouse. Il lui est reproché d’avoir cédé le terrain de son beau-frère à 12 millions 250 mille francs. Un montant que le mis en cause a détourné à son profit.
C’est une femme déçue qui s’est présentée à l’audience des flagrants délits de Dakar ce jeudi 21 décembre 2023. Écœurée par l’attitude de son mari, Mouhamadou N., Fatoumata B. C. a porté plainte pour escroquerie foncière portant sur 12 millions francs. Selon la plaignante, c’est son grand frère établi en Italie qui lui a donné mandat de vendre son terrain, sis à Kounoune. Fatoumata a ainsi demandé à son conjoint de lui trouver un acquéreur. C’est dans ces circonstances que le nommé Serigne Fallou S. a proposé 12 millions francs à Mouhamadou N. Un montant que Fatoumata et son frangin ont jugé dérisoire. L’émigré voulait céder sa parcelle au bas mot à 15 millions francs. Quelque temps après, Fatoumata a été informée de la vente du terrain par son frère. Une fois sur le site, Serigne Fallou lui apprend que c’est le mis en cause qui lui a cédé la parcelle à 12 millions 250 mille francs. D’ailleurs il lui doit un reliquat de 750 mille francs. Ce que Mouhamadou N. a reconnu à l’enquête comme à la barre. Toutefois, il a précisé avoir commis son forfait avec la complicité de sa dulcinée. Concernant le prix de vente de la parcelle, Mouhamadou a signalé l’avoir prêté à une connaissance. À son tour, la partie civile a déclaré mordicus que le prévenu a vendu le terrain à son insu. « Quand je l’ai su, j’ai tenté une médiation avec lui, car je ne voulais pas que l’affaire s’ébruite étant donné que les membres de ma famille étaient contre notre union. Il s’était engagé à reverser les 12 millions francs au mois d’octobre dernier. Jusqu’à présent, il ne m’a rien donnné. Avant cette affaire foncière, il a puisé 5 milllions francs dans mon compte bancaire. J’ai saisi la justice pour laver mon honneur », a lancé la jeune dame qui demande la restitution du titre de propriété. De son côté, Serigne Fallou S. a informé avoir investi 6 millions francs sur la parcelle qui est en phase de construction. De l’avis de Me Diallo, conseil de Serigne Fallou S., le prévenu a usé de la fausse qualité de propriétaire et il l’a fait avec la complicité de son épouse, Fatoumata B. D. qui a reçu 2 millions francs. « Tout a été fait chez elle. La dame a été complice de bout en bout. Après que son mari a encaissé les sous, elle s’est rétractée. Je vous demande de la condamner pour complicité d’escroquerie », a souhaité Me Diallo. En guise de réparation, il a demandé au tribunal de condamner le couple à payer 20 millions francs. Estimant les faits constants, le parquet a requis l’application de la loi pénale. La défense a demandé au tribunal de condamner le prévenu a restituer le prix de vente du terrain. Placé sous mandat de dépôt le 19 décembre 2023, Mouhamadou N. sera édifié jeudi prochain.

Vérifier aussi

Kaolack : Un incendie réduit en cendres une maison

 Un violent incendie s’est déclaré lundi, dans l’après-midi, au quartier Kasnack, dans la commune de …