Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64

ESCROQUERIE: Le faux agent du ministère de l’Intérieur empoche 18 millions francs 

Le juge des flagrants délits de Dakar a condamné Omar Niane D. à deux ans, dont trois mois ferme pour avoir brisé le rêve de 17 jeunes en quête d’un avenir meilleur. Déclaré coupable d’escroquerie, le récidiviste qui se faisait passer pour un agent du ministère de l’Intérieur, avait promis des passeports diplomatiques et visas Schengen à ses victimes qui lui ont versé 18 millions de francs.

L’arnaque fait partie du quotidien d’Omar Niane D. Un comportement malhonnête qui lui a valu une condamnation pénale de six mois ferme. Après son élargissement, Omar Niane s’est encore illustré dans ce qu’il sait le mieux faire. À ses victimes, il leur a fait croire qu’il est un agent du ministère de l’Intérieur. Il est capable de leur trouver des visas Schengen et passeports diplomatiques pour les sommes respectives de 750.000 et 1 million francs. Émigré basé en Espagne, Gallas F. a ainsi versé 13.200.000 francs au récidiviste pour faire voyager 15 jeunes. Quant à Sokhna Diarra Bousso et Saliou N., ils ont déboursé respectivement 1 million et 750.000 francs.

Publicités

Au même moment, Marième D. a versé un acompte de 3,2 millions francs à l’escroc pour l’acquisition d’un conteneur d’huile. Mais, Oumar Niane n’a pas honoré ses engagements. Ses victimes qui n’arrivaient plus à le joindre, ont finalement engagé des poursuites judiciaires contre lui. Il sera ainsi neutralisé par les éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) qui l’ont déféré au parquet le 2 avril 2024.

Inculpé pour escroquerie, le prévenu, marié et père de trois enfants, a été jugé hier, par le tribunal des flagrants délits de Dakar. Mais, il a réfuté s’être présenté comme agent du ministère de l’Intérieur. À l’en croire, il a dit aux plaignants qu’il connaît des personnes qui peuvent leur faciliter l’obtention de visa ou passeport diplomatique. Mieux, il avait perdu ses deux portables raison pour laquelle il était devenu injoignable. Concernant le conteneur d’huile, Oumar Niane a indiqué qu’il était un simple intermédiaire entre Marième D. et ses partenaires. Ce sont ces derniers qui ont encaissé 3,2 millions de francs. Ce que Marième a balayé d’un revers de main. « J’ai vu ses supposés partenaires le jour où je suis partie de chez lui pour lui remettre les 3 millions de francs en mains propres. Il m’avait dit qu’il est un homme d’affaires », a allégué Marième D.

Les autres parties civiles ont soutenu avoir contacté le prévenu par l’intermédiaire de la nommée Ami Collé Dieng, une sénégalaise établie en Espagne, laquelle a corroboré ses mensonges. En guise de réparation, Me Iba Mar Diop a réclamé 15 millions francs pour Galass F. qui a débarqué au Sénégal avant-hier, pour assister à l’audience. S’agissant de Marième, Saliou et Sokhna Diarra Bousso, la robe noire a demandé respectivement 5 millions, 1,5 million et 1,5 million de francs. Au regard du statut de multirécidiviste du prévenu, le substitut du procureur a requis deux ans d’emprisonnement ferme. Me Aboubacry Barro a admis que le prévenu a tort sur toute la ligne. Mais, il a demandé au tribunal d’être clément à son égard.

Après délibéré, le juge a infligé une peine de deux ans, dont trois mois ferme, au prévenu qui doit dédommager les parties civiles à hauteur de 21 millions francs.

 

KADY FATY 

Vérifier aussi

Affaire Abdoulaye Seck : Un nouveau rebondissement !

Abdoulaye Seck et ses complices ont été déférés hier devant le procureur de la République. …