Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Les travailleurs de SenEau
Les travailleurs de SenEau

Facture d’eau: La Sones va auditer SenEau

Le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement a demandé à la Sones de faire un audit de la facturation d’eau. Serigne Mbaye Thiam l’a annoncé lors du vote du budget de son département. Mauvaise qualité de service,  manque de réactivité sur les réclamations des clients, cherté des factures, changement des compteurs… Depuis quelques mois, les consommateurs ne cessent de se lamenter contre la SenEau. Pour certains, les factures sont passées du simple au double. Ce qui est incompréhensible à leurs yeux, d’autant plus que l’alimentation en eau n’est pas des meilleures dans beaucoup de quartiers.

La Division de la métrologie avait déclaré non conformes une bonne partie des nouveaux compteurs de la Sen’Eau incriminés par Sos Consommateurs. Ce, suite à la plainte déposée par ladite association.

Publicités

Le passage du ministre de l’Eau et de l’Assainissement à l’Assemblée nationale pour défendre le projet de son ministère a été une occasion pour les députés de se défouler sur le remplaçant de la Sde. « La seule chose qui est constante est la hausse vertigineuse des factures. C’est cette hausse indéterminée du prix de l’eau que nous ne pouvons pas comprendre. Qu’est-ce qui a changé réellement au niveau du dispositif expérimental pour qu’on nous fournisse des factures chères», a martelé Pape Sagna Mbaye.

Il a interpellé la directrice de la Sen Eau sur la hausse des factures. «Comment une personne qui payait 6000 FCFA par mois se retrouve aujourd’hui avec une facture de 80 000 FCFA, qu’est-ce qui explique cela? Tout le monde », a-t-il lancé à la directrice de la Sen Eau présente à l’hémicycle.

Embouchant la même trompette, sa collègue Mame Diarra Fam a également indiqué que rien ne fonctionne à la Sen Eau. La parlementaire trouve inadmissible la hausse des factures. « J’habite seule et je payais 1500 FCFA, mais depuis l’avènement de la Sen Eau, je débourse plus de 17 mille FCFA. Ce n’est pas normal ».

Le député Marème Soda pointe du doigt la qualité de service de Sen Eau qui, selon elle, laisse à désirer. «Au temps de la SDE, on avait plusieurs revendications, mais la Sen Eau ne doit pas faire moins qu’elle. On n’est pas satisfait parce que beaucoup de nos revendications ne sont pas satisfaites. On remarque que les compteurs ont été renouvelés et nous avons constaté une hausse des factures », a-t-elle dit.

Le parlementaire Nango Seck, estime que l’Usine de dessalement de l’eau de mer est un énorme gâchis. D’après lui, la potabilisation de l’eau devrait être la priorité. Le député est revenu sur l’assainissement. « On met plusieurs milliards dans l’assainissement, mais les réalisations tardent à se faire. En période d’hivernage, les inondations refont surface. Où sont les milliards investis dans l’assainissement, donc il y a problème », a-t-il expliqué.

« Le prix n’a pas changé »

Le Ministre de l’Eau a répondu aux interpellations des députés sur la cherté des factures d’eau. Serigne Mbaye Thiam a indiqué que le prix n’a pas changé. «Depuis l’arrivée de la Sen Eau, on m’a toujours interpellé sur la cherté des factures. Depuis 2015, la facture de l’eau n’a pas augmenté. Le prix n’a pas changé. Le prix de l’eau est réparti en trois tranches et le gouvernement n’a pas changé le prix unitaire», a dit le ministre. « Les personnes qui ont remarqué une hausse sur leur facture qu’elles n’ont pas consommée, peuvent faire des réclamations pour qu’on puisse contrôler leur facture. Il y a un service au ministère du Commerce qui prend en charge ces genres préoccupations», a-t-il ajouté.

Le Ministre de l’Eau et de l’Assainissement a demandé à la Sones de faire un audit de la facturation. « C’est la Sones qui contrôle les performances de Sen Eau. Elle a recruté le cabinet indépendant qui va faire la facturation de Sen Eau. Nous ferons des études nécessaires après conclusion des travaux du cabinet, comme on l’a fait sur l’évaluation de la réforme de l’hydraulique rurale», a fait savoir Serigne Mbaye Thiam. Le budget du Ministère de l’Eau et de l’Assainissement, pour l’exercice de 2022. Il est arrêté à 471. 456. 650.098 FCFA en autorisations d’engagement et à 128. 275.008 FCFA en crédits de paiement.

Vérifier aussi

telechargement 6 8

Sommet du « GAVI » à Paris: Le chef de l’Etat plaide la souveraineté vaccinale en Afrique

Le président de la République a pris part au forum Gavi à Paris. Lors de …