Manifestations du 1er et 2 juin : 16 décès, 500 arrestations...
Manifestations du 1er et 2 juin : 16 décès, 500 arrestations...

Gamou : 294 individus interpellés entre Kaolack et Tivaouane

La Police dit avoir interpellé 294 individus pour plusieurs faits infractionnels entre Tivaouane et Kaolack en marge des célébrations de la la naissance du Prophète Mohammed (PSL).

Dans un communiqué rendu public, dimanche, la Police précise que 136 individus ont été interpellés pour vérification d’identité, 27 pour détention, usage, offre et cession de chanvre indien, 33 pour ivresse publique et manifeste, 32 pour vol, 15 pour recel, une pour rixe sur la voie publique, 38 pour nécessité d’enquête.

D’après la même source, trois personnes ont également été arrêtées pour association de malfaiteurs, deux pour usurpation de fonction, une pour filouterie de transport, trois pour destruction de biens appartenant à autrui, une pour homicide involontaire par accident de la circulation et deux pour outrage à agent dans l’exercice de ses fonctions.

Ainsi, soixante-douze individus ont été présentés au parquet, a-t-on signalé dans le communiqué, soulignant que dans le cadre de la lutte contre la drogue, trois cent (300) grammes de chanvre indien ont été saisis.

Sur le plan de la sécurité routière, 61 pièces ont été saisies, 41 véhicules mis en fourrière et 10 motos immobilisées.

En outre, trente-trois (33) accidents de la circulation routière ont été constatés, dont 17 avec blessures corporelles, 15 avec dégâts matériels et 01 mortel.

Au total, trois mille cinq cent (3500) agents composés d’éléments en tenue et d’autres en civil, d’importants moyens logistiques et un soutien technique performant, composé de drones et de caméras de surveillance ont été mobilisés à Tivaouane, Kaolack, Louga, Thiès, Touba, etc., pour la gestion sécuritaire du gamou, rappelle le communiqué.

’’Conformément à sa mission, la Police nationale dit avoir largement couvert ce grand évènement religieux qui a regroupé plusieurs millions de pèlerins venus d’horizons divers’’.

Ce dispositif, étendu par l’érection de plusieurs postes de police avancés, a participé à rapprocher davantage, les services de police des pèlerins et à mieux prévenir les actes de délinquance.

’’Il a aussi permis d’assurer une plus grande fluidité de la circulation par la mise en application des plans de circulation mais aussi et surtout, d’annihiler les velléités de commission d’infractions pour des conditions optimales de célébration du gamou’’, selon le bureau des Relations publiques de la Police nationale.

Il signale que le désengagement de ce dispositif se fera de ’’manière progressive’’ pour permettre un retour sécurisé des pèlerins à leur destination.

Vérifier aussi

Droits de l’homme: L’image du Sénégal rudement écornée

Le rapport du département d’État américain sur les pratiques de droits de l’homme dans le …