GO : Ni haine, ni rancœur

Pour la première fois de notre histoire  nous avons presque franchi le Rubicon. Un très grand dommage qui laisserait alors des traces indélébiles.
Ces jours ci,  nous  avons fait un grand pas dans la destruction des valeurs de notre démocratie séculaire, et nous vivons des moments extrêmement difficiles, dont nous ne pourrons sortir qu’avec l’aide d’un sens élevé de patriotisme et d’amour sincère pour notre pays.
 Depuis avant-hier, divers  sentiments animent bon nombre d’entre nous. Certains vont même jusqu’à éprouver des difficultés à distinguer la haine, de la rancœur.
Mais,  contrairement à ce qu’ils croient, la haine n’a pas de place dans notre pays, depuis longtemps soudé depuis la nuit des temps.
Il nous  faut  savoir raison et apprendre à faire demi tour.   La haine est un  sentiment violent qui pousse à vouloir du mal à quelqu’un et à se réjouir du mal qui lui arrive. En d’autres termes,  une sorte d’aversion, une répulsion, ou une phobie. Elle peut être brutale et profonde.
La rancœur, elle, exprime un ressentiment tenace, une amertume que l’on garde après une désillusion, ou une injustice.
Il ne s’agit donc  pas de confondre les deux, surtout quand  on entend fréquemment des  jeunes parler de haine entre nous, alors que nous en sommes bien loin, grâce à  Dieu.
Au nom de la République,  ressaisissons-nous. Joignons nos efforts pour nous éviter la honte et  le tribunal de l’Histoire.
Sébé

Vérifier aussi

GO: « So Allah diabi » Dame Mbodj va rejoindre le Pastef 

GO: « So Allah diabi » Dame Mbodj va rejoindre le Pastef 

Aux dernières législatives il a failli être député. « Moins 5 », Dame Mbodj était …