Uploader By Gse7en
Linux rewmi 5.15.0-94-generic #104-Ubuntu SMP Tue Jan 9 15:25:40 UTC 2024 x86_64
Baisse des prix: Le ministère du Commerce traque les récalcitrants
Baisse des prix: Le ministère du Commerce traque les récalcitrants

Hausse des prix: L’Etat renonce à 67 milliards Fcfa de taxes

A l’occasion d’une conférence de presse tenue ce mercredi, le directeur du commerce intérieur, Oumar Diallo s’est prononcé sur l’évaluation des mesures de stabilisation des prix prises par le gouvernement. L’objectif est d’assurer un approvisionnement correct du marché et de lutter contre une pénurie alimentaire.

Suite à l’annonce de la Banque mondiale sur le maintien des prix à des niveaux historiquement élevés jusqu’à la fin de l’année 2024, le directeur de commerce intérieur, à travers une conférence de presse, a tenu à rassurer les consommateurs sénégalais car selon lui, malgré les difficultés de la crise russo-ukrainienne, l’Etat à travers ses institutions tente de freiner la pénurie en l’alimentation. « Conscient qu’ils ne peuvent pas obliger les commerçants de vendre à pertes, le gouvernement a misé sur une compensation pour la disponibilité constante du sucre cristallisé et de l’huile en bidon de 20 litres sur le marché ». En ce qui concerne les mesures de baisse de prix, il annonce que des opérations de contrôle et de vérification ont été menées sur l’ensemble du territoire national. Dans cette logique, le directeur espère que le pays pourra s’en sortir s’il y aura bien sur une suffisance de la capacité de production et de transformation des produits locaux. Ces dernières années, le secteur économique mondiale est perturbé par les effets néfastes de la covid-19 qui a conduit à un dysfonctionnement sur les prix de matière première et des denrées de première nécessité et qui d’ailleurs continue de désarticulé dans tous les pays. A cela vient s’ajouter la crise Russo ukrainienne, se désole-t-il. Avant de rappeler que ces deux pays ont participé en grande partie à notre alimentation dont parmi les produits phares figure le blé. Mais grâce à des dispositifs de soutiens établis par le gouvernement avec les 67 milliards de taxes et de droits renoncer, le pays parvient à supporter les effets néfastes de cette crise, renchérit Oumar Diallo.

 


 

Vérifier aussi

isra 1

Souveraineté Alimentaire : Le SARAA compte accompagner l’État à travers la recherche

Le Syndicat autonome de la recherche agricole et agroalimentaire (SARAA) de ISRA va mettre à …